Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La gourmandise n’est pas un vilain défaut (PREFACE DE THIERRY MARX)

Auteur : Christian Sauvage

C’est l’histoire d’un enfant qui partait avec un certain nombre de handicaps. Pas assez grand. pas assez beau, pas assez blond aux veux bleus, pas assez doué pour les études. Pourtant, à force de volonté. de travail. d’obstination et aussi, parfois, à la faveur de quelques bonnes rencontres -, il va forger son destin dans le milieu qu’il a choisi. celui de l’art culinaire. Le Gascon Christian Sauvage, l’homme en question, aura connu une existence pleine en quarante-cinq ans de carrière.
Un restaurant qui tourne, un leadership dans ses activités socioprofessionnelles. la volonté de transmettre son savoir aux jeunes générations pour rendre aux autres tout ce que la vie lui a finalement apporté. Christian Sauvage, l’auteur, retrace dans son livre ce parcours riche en rebondissements et en enseignements, d’une plume alerte où l’humour n’est jamais très loin. Il y est question de passion, du Québec, de Coca-Cola, de gourmandise, du Pian, du Médoc, du Sud-Ouest, de Dieu, et surtout d’amour.
D’amour des siens, d’amour de la vie. Car même les pas assez grands, pas assez beaux, ont des atouts et une destinée à accomplir. Il suffit de vouloir partir à sa rencontre.