Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La grande peur des Belges

Auteur : Jean-Claude Marlair

Les “Tueries du Brabant” ont défrayé la chronique belge de 1982 à 1985.
Thèses et contre thèses se sont affrontées, et si l’enquête a été relancée au début de l’été 2010 sur ces faits tragiques qui ont occasionné des dizaines de victimes… plus on apprend plus on ne sait rien… La grande peur des Belges est un ouvrage important à plus d’un titre. Non, il ne s’agit pas d’une théorie de plus. Non, ce livre ne révèle aucun fait nouveau. Mais si le roman est un mensonge qui dit la vérité sur le mensonge, ce livre est un roman véritable.
Son sujet, ce sont les Tueurs du Brabant. Et si ces tueurs sont des personnages de fiction, c’est bien une vérité qu’ils éclairent : qui étaient ces hommes, ou plutôt : quel genre d’hommes étaient-ils ? Et d’où venaient-ils ? Quelle était leur motivation ? A quels ordres obéissaient-ils ainsi, impunément ? L’art aussi est un mensonge qui dit la vérité (Picasso), et Jean-Claude Marlair plante magistralement une Wallonie à la fois touchante et glauque, aux airs d’Amérique profonde.
Le génie de l’auteur, c’est aussi d’avoir su trouver la place de la Femme dans le récit. Place essentielle, entre symptôme et création (relire d’urgence Serge André J. De cette liberté par rapport à “l’histoire vraie”, d’une intuition fine et d’un pur talent, est né un roman belge, un thriller qui mérite sa place dans l’histoire de Belgique.