Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La memoire des os

Auteur : Clea Koff

Date de saisie : 02/03/2010

Genre : Sociologie Faits De Societe, Temoignages Contemporains, Actualite, Biographies

Editeur : Ed. Heloise d’Ormesson, Paris, France

Prix : 22.00 / 144.31 F

ISBN : 9782350870014

GENCOD : 9782350870014

Sorti le : 24/03/2005

  • Les presentations des editeurs : 25/09/2012

La Memoire des os c’est l’extraordinaire enquete de Clea Koff, depechee par les Nations Unies, de la Croatie a la Bosnie en passant par le Rwanda. Ses preuves irrefutables ? Les iliaques, la clavicule, la ceinture pelvienne, le crane. Chaque os constitue un indice et, potentiellement, une piece a convic-tion. Fragments apres fragments, en legiste minutieuse, elle determine l’age, la taille, le sexe jusqu’a etablir l’identite du defunt. Archeologue de l’humanitaire, elle prouve ce qui s’est passe avant, long-temps avant ou au moment precis du deces. Les victimes, assassinees et enfouies dans des sepultures clandestines, ne sont plus mortes en vain ; Clea Koff leur prete sa voix. Les familles des disparus peuvent faire leur travail de deuil et les communautes persecutees, reduites au silence, retrouver leur dignite, restaurer leur heritage.
La barbarie peut toujours reculer, affirme Clea Koff. Ethique et passionne, son livre, plein de sagesse et d’une profonde humanite, en est la vibrante illustration.

Nee en 1972 en Angleterre, Clea Koff poursuit des etudes d’anthropologie et de medecine legale aux Etats-Unis. En 1994, a vingt-trois ans seulement, elle est envoyee par le TPI au Rwanda, puis dans les Balkans occidentaux. En 2005, les EHO publient La Memoire des os, un document qui retrace son experience d’anthropologue internationale. Elle travaille desormais au sein du MPID (Missing Persons Identification Resource Center), association qu’elle a fondee a Los Angeles. Ce centre a pour but d’etablir le profil medico-legal de personnes signalees disparues, afin d’aider les services policiers a identifier les victimes de crimes violents.

  • La revue de presse Gilles Heure – Telerama du 13 avril 2005

Des sa plus tendre enfance, Clea Koff aimait a recueillir les oiseaux morts, a en observer les corps inertes. Plus tard, elle lut un livre sur les recherches menees par une equipe medico-legale argentine sur les victimes de la junte militaire des annees 70-80. A quoi tiennent les vocations ? Dans son cas, a un interet pour les os, a ce qu’ils peuvent dire d’un humain assassine qu’on a voulu faire disparaitre a jamais. Ses etudes d’anthropologie medico-legale terminees, Clea Koff se retrouve a 23 ans, en 1996, a Kibuye, au Rwanda, dans le cadre d’une mission du Tribunal penal international pour le Rwanda. C’est ce travail de tous les jours qu’elle raconte dans ce livre epoustouflant d’horreur et d’humanite… La Memoire des os est un livre bouleversant, plein de l’amour d’une femme pour sa mission : exhumer les disparus pour le deuil des vivants et, comme dans les textes antiques, recueillir les ames qui errent dans les limbes pour leur redonner l’identite qu’on leur a volee.