Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La mesure de la joie en centimètres

Auteur : Arno Calleja

Benoit – Benoit, prénom dérivé du verbe latin benedicere : louer dieu – est un jeune homme mystique. Depuis le lycée il a un rapport privilégié avec dieu. Il vit dans un appartement de la rue d’Endoume à Marseille au 6e étage. Il sort très peu. Il passe le plus clair de son temps à écrire sur ses cahiers ce que disent les voix qu’il entend. En ce début d’été une fuite dans son appartement inonde peu à peu les étages en dessous. On a beau couper l’arrivée d’eau, les taches s’agrandissent. Rien ne peut les arrêter. Le plombier convoqué n’y comprend rien. Il se passe quelque chose. Et Benoit pour en découvrir le mystère écoute les voix avec encore plus d’attention. Arno Calleja a composé là un roman tout à la fois de la solitude et de l’amitié. On entre dans la parole des gens, elle est, jusque dans ses maladresses, la seule clé qui nous donne accès à eux. Arno Calleja ne décrit pas, ne raconte pas, il fait exister des êtres vrais, complexes et fragiles, lacunaires aussi.