Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La noire idole ; les kalendes et les ides

Auteur : Laurent Tailhade

Dans La Noire Idole, Laurent Tailhade évoque le problème de la morphinomanie qu’il a connue pour atténuer la douleur de ses blessures suite à l’attentat qui ne le visait pas mais dont il a été victime en 1894. Conscient de la puissance de la morphine, il fait des remarques sur l’inutilité de la législation pour lutter contre ce fléau. De plus, il démontre que la drogue ne peut suppléer, comme certains le prétendent, le manque d’imagination de chacun et n’est d’aucune aide concernant ceux qui n’ont guère de talent artistique.
Dans Les Kalendes et les Ides, il dénonce l’antisémitisme, le retour au christianisme, l’expansion coloniale, le protectorat des missions auxquels il assiste en cette fin de XIXe siècle.