Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La question

Auteur : Ribes/Clement

“La question” a été abolie à la veille de la Révolution française. Il s’agissait d’une technique de torture ou l’accusé ne savait ni de quoi, ni par qui il était accusé.
Dans ce texte qui, bien plus qu’un roman, peut être défini comme une succession de “scènes”, nous est donné à voir un monde, qui est à la fois le nôtre – rendu dans l’agression qu’il constitue envers le corps et son intégrité, le corps de l’enfant – et son propre reflet, outré, manifesté. Manifesté, c’est-à-dire, donné pleinement dans la transformation que lui imprime la langue.
Le texte s’ouvre par une scène de violence, ouverture nécessaire, et peu à peu s’enchaînent les images d’un monde de plus en plus déréalisé, jusqu’à aboutir à la “naissance de l’épopée”. Épopée d’un “élément perturbateur” s’échappant soudain d’un discours qui l’enserre et se saisit de lui à son insu, épopée d’un individu soumettant, le premier, ce même discours à la question, par son cri déployé, jusqu’à l’extinction finale au coeur d’une “nuit sans être”.