Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La quete spirituelle

Auteur : Philippe Roy

Date de saisie : 02/10/2007

Genre : Religion, Spiritualite

Editeur : Ed. du Cosmogone, Lyon, France

Prix : 28.00 €

ISBN : 9782914238946

GENCOD : 9782914238946

Sorti le : 02/10/2007

  • Les presentations des editeurs : 20/03/2008

La quete spirituelle traduit un reel imperatif vital ou l’etre cherche a s’elever jusqu’a un accomplissement, une stabilite, une autre naissance.
Qu’est-ce qu’une recherche spirituelle aujourd’hui, comment se determine-t-elle et vers quoi est-elle portee ?
Dans les siecles passes, on adherait a une religion par culture ou par conversion. Ceux qui cherchaient voulaient sceller un lien avec le divin. Ensuite, par le developpement des savoirs et des espaces de realisation, on cherchait davantage a s’elever hors de l’ordinaire pour obtenir plus de pouvoir sur sa vie. Aujourd’hui, on veut aussi savoir, c’est-a-dire comprendre et connaitre ce qu’on eprouve en profondeur pour s’identifier a une image personnalisee du sacre, du cosmique, ou de toute autre representation donnee a l’absolu.
L’objet de la spiritualite est donc davantage une quete qu’une recherche car la recherche suppose bien un questionnement, suscite une investigation, mais elle peut se derouler dans le seul domaine mental ou intellectuel. La quete suppose la realisation de quelque chose. Elle est tendue vers un objectif et le chemin emprunte se confond avec la vie.

Philippe ROY Vit dans l’Ariege. A deja publie chez Dervy et aux Editions du Cosmogone des ouvrages sur les Cathares. Collaborateur des Editions Larroque (Editeur d’Art) : titres alchimiques ecrits sur parchemin, rehausses d’email a froid.

  • Les courts extraits de livres : 20/03/2008

LE CHEMIN DE CONSCIENCE

L’humanite s’est specifiee en se separant du tronc commun des especes animales. Entre repos et necessite, l’animal vit dans le quotidien et se deplace dans le present. Entre passe et avenir, l’etre humain vit dans le projet. Le principe de conscience fait que la question du sens se pose constamment a lui ; et avec le sens, la perspective et l’anticipation.
11 faut d’abord comprendre ce qu’est la predilection de la conscience : pourquoi un etre humain est-il toujours en recherche ?

Toutes les notions que l’esprit applique a son propre fonctionnement, qui sont des notions dans l’observation intellectuelle mais des modus vivendi dans l’experience, sont le propre de la spiritualite. Elles sont inevitables des lors qu’un individu s’interroge sur le sens de sa vie.

LA SPIRITUALITE

Aux origines de l’humanite, l’activite de l’esprit a relaye l’instinct pour etendre le champ de conscience de l’espece et l’orienter vers les etapes de sa civilisation, jusqu’a consacrer les activites mentales comme moteur du progres.
Le monde est un mystere dont la simple observation ne fournit qu’un nombre reduit d’informations quant a ses ressorts fondamentaux. Il a fallu des millenaires d’epreuves, d’interrogation et d’etude pour dechiffrer les premiers rouages d’une realite complexe. Bien avant que la science ne rationalise l’activite de l’esprit, c’etait la religion puis la philosophie qui installaient ou ebauchaient une description du monde.
Lorsqu’une pensee nebuleuse se confrontait a l’ordre complexe de la nature, la religion concentrait les donnees du sens dans ses croyances et ses dogmes. La conscience avait un dire theologique et toute investigation spirituelle etait regentee par un quelconque gardien du temple. Sortir de la barbarie pour assurer une culture sociale n’allait pas sans un codex de lois que seule la divinite pouvait imposer a une espece belliqueuse et indisciplinee. La vie individuelle etait dediee a la volonte des dieux. Forgee par la fascination de l’inconnu, la perspective de la vie organique elle-meme etait sacralisee.
A mesure que l’humanite a elargi sa perception, forme sa raison et elucide ses origines dans la mecanique cosmique, la transcendance celeste est devenue un livre dechiffrable, ouvert sur l’insatiable appetit de savoir de l’humanite. Prenant la dimension d’une immanence, d’un ressort intime portant a l’incandescence des tensions et des dynamismes interieurs, la divinite s’est alors rapprochee de l’humain. Conquise au gre de siecles de luttes opiniatres, la liberte individuelle a ouvert le champ de l’experience et la recherche s’est taillee de nouvelles voies, parfois contradictoires, mais toujours sourcees dans la meme aspiration. L’essor humain vers la conscience et la realisation de l’etre est demeure un acte spirituel.
Des qu’elle s’est degagee de l’instinctivite, l’interrogation de l’humanite sur elle-meme et sur le monde a suscite une vision spirituelle. La spiritualite est restee associee a toute expression humaine comme un signe de son elevation de conscience. L’expression spirituelle ne c’est cependant pas limitee au fait religieux : la creation artistique, la recherche scientifique, la reforme sociale relevent aussi de la spiritualite en tant qu’elles interferent dans le chemin de conscience.
L’esprit cherche le sens comme un port d’attache, comme une cle pour devoiler l’inconnu. La spiritualite est vecue comme l’alliance de la conscience individuelle et d’un possible sens universel auquel l’humanite aspire. Est spirituel tout ce qui poursuit l’experimentation des arcanes de l’etre, la realisation de valeurs ideales, la liberation de toutes les formes de souffrance. Le chemin de conscience porte en lui ces valeurs ideales, parfois meme contre les imperatifs de la nature quand par exemple la notion culturelle de partage s’oppose a l’instinct de conservation. Une telle opposition se remarque dans l’evolution des societes qui sont parties d’un systeme de domination pour aller vers l’expression d’ideaux humanitaires. Les societes s’efforcent de passer par etape de la loi du plus fort, reflet d’une nature instinctive tendue vers la survie, la conservation et la domination, a la democratie et aux droits de l’homme qui refletent plutot le respect des individus et des differences. La democratie est d’instauration difficile et n’est que partielle parce qu’elle provient d’un ideal que l’esprit pense superieur alors qu’elle ne correspond pas a la nature brute de l’espece.
Quand la conscience suggere que la solidarite, le respect du vivant, la realisation de l’etre sont des necessites existentielles, elle trace le territoire de la spiritualite. Elle montre un chemin, une finalite ou une aspiration qui induisent une recherche personnelle. Elle accompagne l’effort millenaire de l’humanite en quete de son equilibre et de son achevement, prenant des formes multiples selon qu’elle cree, construit, theorise ou contemple, selon les contextes culturels et historiques.

– Informations legales – Programmation : Olf Software – Accessibilite, CSS et XHTML : Gravelet Multimedia