Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La reconstruction

Auteur : Eugene Green

Date de saisie : 20/08/2008

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Domaine francais

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-7427-7688-7

GENCOD : 9782742776887

Sorti le : 20/08/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Catherine Demontpion de la librairie PAGES D’ECRITURE a SAINT-YRIEIX LA PERCHE, France (visiter son site) – 14/07/2012

Jerome Lafargue est professeur de litterature a la Sorbonne, marie depuis 35 ans avec Jana et pere d’un garcon. Sa vie semble se resumer a son travail, ses discussions avec ses collegues et ses etudiants, et ses visites a son pere atteint de la maladie d’Alzheimer. L’apparition de Johann Launer, professeur allemand, va reveiller en lui des souvenirs de sa jeunesse. Cet homme lui demande de fouiller sa memoire, de retrouver les souvenirs de sa jeunesse, lorsque Jerome avait 20 ans et sejournait a Munich dans la maison de Herr Launer, le pere de Johann.
A travers son journal, Jerome remontera le fil de ses souvenirs et les confessions que Herr Launer lui avait fait sur sa vie pendant la Deuxieme guerre mondiale. Mais a-t-il le droit de parler de ses souvenirs ? Est-ce que le passe aidera Johann Launer dans son present ?
Eugene Green nous entraine entre passe (le journal de Jerome Lafargue) et present, dans une tres belle histoire ou nous suivons les reflexions des personnages sur la filiation (veritable ou supposee), sur la foi et la religion, sur le bien et le mal, sur l’Europe et l’identite de ces immigrants obliges de quitter leur pays et leurs racines.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

LE POINT DE VUE DES EDITEURS

Le jour ou, recalcitrant, Jerome Lafargue, tranquille professeur de litterature a la Sorbonne, accepte de rencontrer Johann Launer, il ecrit dans son journal : “Un rendez-vous catastrophique ce matin avec un Allemand inconnu. Ce n’est pas un fou, mais un homme profondement malheureux, car il pense avoir decouvert qu’il est un autre, dont il ne sait meme pas le nom.” De fait, c’est le mystere de sa propre identite que Launer espere denouer en convainquant l’universitaire parisien de fouiller pour lui ses souvenirs delaves : est-il seulement le fils de son pere ?
A Munich, en 1968, fuyant les arriere-gouts reeducatifs de Mai, Jerome Lafargue a en effet brievement approche un certain Wenzel Launer, Allemand de Boheme, guerre epineuse sous la botte nazie, famille en ruine. Touche par la demarche inquiete et pleine d’espoirs du fils de cet homme qui s’etait montre si bon envers lui, Lafargue entreprend sur ces quelques jours de sa vie, marques par la rencontre de celle qui est toujours sa femme, un veritable travail archeologique.
Sous couvert d’exploration d’une memoire en sommeil, La Reconstruction devient peu a peu la chronique d’une reinvention de l’etre et du temps – ou la realite trouve sa verite dans la fiction.
Et, au-dela du voyage interieur, se degage alors une reflexion engagee sur la filiation, les enigmes de la foi, les intrications du bien et du mal, et la nature de l’identite europeenne.

D’Eugene Green, metteur en scene et cineaste, on connait le travail sur le theatre et la parole baroque, ainsi que le cinema singulier : Toutes les nuits (2001, prix Louis-Delluc du premier film), Le Monde vivant (2003), Le Pont des Arts (2004). La Reconstruction est son premier roman.