Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La resurrection de l’ange

Couverture du livre La resurrection de l'ange

Auteur : Bruno L’Her

Date de saisie : 12/06/2007

Genre : Policiers

Editeur : Atelier de presse, Sartrouville, France

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-35310-022-4

GENCOD : 9782353100224

Sorti le : 12/06/2007

  • Le choix des libraires : 30/07/2007

Un livre policier a l’intrigue bien ficelee, qui tient en haleine jusqu’au bout, avec des personnages credibles aux caracteres bien campes ; une histoire tres noire aux multiples rebondissements.

  • Le courrier des auteurs : 30/05/2007

Par le simple regard horrifie des victimes, le commandant Fromentin et ses hommes du quai des orfevres savent qu’elles ont vu le… Diable. D’ailleurs, comment douter de son existence apres chaque decouverte de corps supplicies. Meme dans la mort, les victimes ont garde le masque de l’effroi. Mais qui peut se vanter de savoir que le Diable montre parfois le visage d’un ange.

Pour les enqueteurs, une course contre la mort s’engage alors pour sauver la derniere proie du tueur. Au cours de leur enquete, ils cotoieront les frontieres de l’irrationnel. Aucun d’eux n’en sortira vraiment intact surtout quand, convaincus d’en avoir fini avec le meurtrier, ils comprennent que tout va recommencer…

Bruno L’Her est ne en 1965 en Bretagne. La resurrection de l’ange, finaliste du prix du quai des orfevres 2007, est son premier polar. Un petit conseil : n’entamez surtout pas la lecture de ce thriller avant un rendez-vous…, vous serez en retard !

L’editeur de l’ouvrage

  • Les presentations des editeurs : 30/05/2007

La resurrection de l’ange a ete selectionne par le jury du prix du quai des orfevres 2007. Il est des criminels pour lesquels aucune frontiere n’existe lorsqu’il s’agit d’engendrer le Mal, de procurer l’effroi, d’accomplir des atrocites… Dans n’importe quelle region, les rubriques faits divers des quotidiens regorgent d’horreurs toutes a peine plus croyables les unes que les autres. Pour tout un chacun vient alors le moment terrible de s’imaginer a la place des victimes, de ressentir leur terreur, d’eprouver leur espoir de survivre malgre les tortures infligees, d’entendre leurs suppliques larmoyantes puis de s’impregner de leur certitude de vivre la leurs derniers instants. Le frisson atteint son apogee lorsque notre imagination, deja bien affectee, nous livre la perception d’une vie qui, peu a peu, nous quitte dans des souffrances insoutenables. Mais pour certains, ce frisson n’est rien d’autre qu’une recherche de plaisir, une source inegalable de jouissance. Leur esprit malsain flirte avec allegresse les profondeurs de la perversite, du sadisme… Ils sont le Mal. Imaginer la douleur infligee, l’epouvante ressentie par la victime leur est jubilatoire, revee, esperee… attendue. Combien d’hommes se laissent-ils bercer par des pensees aussi sordides ? Qui sont-ils ? Un voisin ? Un collegue de travail ? Un proche ?… Combien sont ceux qui ont deja franchi le pas en toute impunite et a qui nous serrons la main chaque matin ? Combien n’attendent qu’une occasion pour se transformer en bete a tuer, en predateur sanguinaire ? Et s’il ne s’agissait plus d’imagination, mais bien de la realite ? Et si vous etiez… leur prochaine victime ?