Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La situation des esprits : art, litterature, politique, vie

Auteur : Jean-Philippe Domecq | Eric Naulleau

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Documents Essais d’actualite

Editeur : La Martiniere, Paris, France

Prix : 18.00 / 118.07 F

ISBN : 978-2-84675-187-2

GENCOD : 9782846751872

Acheter La situation des esprits : art, litterature, politique, vie chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 09/09/2006

” Que ceux qui se trouvent bien de ce qui se passe dans les arts, en litterature et en politique en France referment aussitot ce livre. ” Parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas, parce que la crise des arts, de la litterature et du politique persiste depuis plus d’un quart de siecle, parce qu’elle est entretenue par ceux qui en rendent compte, parce que Domecq et Naulleau ne s’y resignent toujours pas, ces entretiens sans complaisance analysent ce qu’est aujourd’hui la situation des esprits en France. Loin d’en rester a un etat des lieux peu encourageant, ils proposent des alternatives qui jamais ne s’erigent en dogme. Et stimulent ainsi la reflexion de ceux pour qui la vie ne se vit pas a n’importe quel prix. Un livre jubilatoire pour en finir avec les ” mouches a mode “.

Jean-Philippe Domecq est romancier et essayiste. Il est notamment l’auteur d’Antichambre, de Silence d’un amour et de nombreux essais sur la litterature et l’art contemporain (Qui a peur de la litterature ?, Artistes sans art ?…).
Eric Naulleau est editeur a L’Esprit des peninsules, auteur et critique. Il est l’auteur de Petit dejeuner chez Tyrannie, Au secours, Houellebecq revient ! et, avec Pierre Jourde, du Jourde et Naulleau, precis de litterature du XXIe siecle.

  • La revue de presse Aude Lancelin – Le Nouvel Observateur du 7 septembre 2006

Editeur et coauteur de Pierre Jourde. Une carte de visite encore sulfureuse pour Eric Naulleau, l’un des tout derniers snipers d’une zone litteraire en voie de securisation avancee, dont on avait decouvert les subtils talents de satiriste avec Petit Dejeuner chez Tyrannie. Le patron de L’Esprit des Peninsules aggrave encore son cas en publiant la Situation des esprits, conversations avec l’ecrivain Jean-Philippe Domecq, longtemps blackliste sinon nazifie pour avoir deboulonne dans les annees 1990 les totems avant-gardistes d’un Buren ou d’un Raynaud.
Au programme de ses entrevues sans cognac ni cigare mais avec distance amusee, l’art de foire amoncele par Francois Pinault, devant lequel vint se prosterner en gondoles serrees tout le gotha financier et mediatique. […]