L’abbé Gantois, l’histoire

Auteur : Eric Vanneufville

Il s’agit ici d’une biographie de l’Abbé Gantois, prêtre de Flandre française et surtout nationaliste flamand et néerlandophone, mort en 1968.
Il a été condamné par la justice française en 1946, comme traitre à la patrie. Or, l’Abbé Gantois en tant que nationaliste flamand était anti-français, considérant que la France était la puissance occupante responsable de la division de la Flandre entre deux états par une frontière artificielle.
Pendant l’Occupation, il a donc eu une position pro-allemande, du fait de son pangermanisme.
Durant l’entre-deux-guerres, Gantois fut secrétaire général et véritable leader du Vlaamsch Verbond van Frankrijk (Ligue des Flamands de France) Cette biographie est l’oeuvre d’un historien flamand, elle est donc à charge et à décharge laissant au lecteur le choix de son opinion.
L’analyse pertinente produite par Éric Vanneufville est l’histoire d’un homme, dénué de culture et d’analyse politiques, qui a placé son amour passionné et idéaliste, voire mystique dans sa patrie flamande. Dommage qu’il ait vécu cette période de l’Histoire du XXème siècle qui l’a broyé.

Leave a Comment