Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’accordeur de pianos

Auteur : Pascal Mercier

Traducteur : Nicole Casanova

Date de saisie : 28/08/2008

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Libella-Maren Sell, Paris, France

Collection : Litterature etrangere

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-35580-008-5

GENCOD : 9782355800085

Sorti le : 28/08/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Max Buvry de la librairie VAUX LIVRES a VAUX-LE-PENIL, France (visiter son site) – 14/07/2012

Lors d’une representation de Tosca de Puccini a la Scala de Milan, le celebre tenor Antonio di Malfitano s’ecroule. Il vient d’etre abattu d’un coup de pistolet par l’un des spectateurs. L’assassin, accordeur de pianos exceptionnel mais compositeur rate, est dans la salle. Sa femme tres malade l’accompagne. Le roman est double et debute apres la mort de ces deux personnages : enquete autour de ce meurtre et quete des jumeaux de l’assassin presume pour comprendre leur famille marquee par la musique, mais aussi pour se decouvrir. Aneantis par la vie, par leur proximite, les jumeaux ne se voyaient plus et cet evenement les rapproche un instant. Ils decident d’ecrire leur histoire et d’echanger leurs cahiers (7 cahiers rouges, 7 cahiers bleus) lorsqu’elle sera achevee. Le roman est constitue par la succession des cahiers, alternativement du frere et de la soeur. Progressivement, le lecteur les decouvre comme eux-memes decouvrent leurs parents. Les relations de chaque couple (fils-mere, fille-pere, pere-mere, frere-soeur) sont decortiquees, explorees et les ambiguites, failles, faiblesses sortent du non-dit et les mots, la langue permettront peut-etre aux jumeaux d’accepter leur histoire, leur passe (L’exploration du passe a-t-elle tant de pouvoir sur le present ?). Quant a l’enquete concernant les motivations ayant provoque ce geste fatal, elle ne restera pas sans surprise ! Les jumeaux en apprendront beaucoup plus que ce a quoi ils s’attendaient. Pascal Mercier entretient ce double suspense avec une grande maitrise. Un livre dense, souvent noir, aux themes multiples (famille, rapports humains, amour, intimite, silence, langage, art, musique, creation, ambition…), eclaire par une ecriture precise a la langue riche et delicate a la fois.

  • Le choix des libraires : Choix de Hubert Trouiller de la librairie LE MARQUE PAGE a SAINT- MARCELLIN, France (visiter son site) – 14/07/2012

Professeur de philosophie a Berlin, Pascal Mercier nous avait enchante avec” train de nuit pour Lisbonne”, l’histoire d’un vieil universitaire qui, a la suite d’une rencontre, abandonne sa vie bien reglee et se met en route.
Les editions Maren Sell nous proposent maintenant le premier roman de l’ecrivain suisse.
C’est d’abord un thriller musical a l’intrigue solide et tres documente : un grand tenor italien est assassine a la Scala de Milan en pleine representation de la Tosca.
C’est surtout l’histoire d’un huis clos familial si pregnant et etouffant qu’aucun des membres de cette famille maudite ne peut en rechapper.
Quelle pire prison peut-il y avoir que celle que nous-memes avons imagine et construite, pierre apres pierre, barreau apres barreau.
Le pere, qui compose des operas rates et accorde les Steinway comme un magicien, est obnubile par l’echec.
Il fabrique son malheur et celui de sa famille pied a pied.
La mere muette qui voit tout, se rappellera de tout a travers sa conscience de droguee et les enfants, jumeaux, a la relation trouble qui eprouvent l’un pour l’autre des sentiments si forts et si contenus qu’un simple geste, un simple regard ont des consequences incalculables.
Ils ont fui loin a l’etranger et sont revenus pour raconter le drame, mot a mot.
Point d’orgue : le crime avec toute une mise en scene, semblable a “la mort aux trousses” d’Hitchcock.
Cette famille est un iceberg qui coule, entraine vers le fond par sa masse invisible, une famille condamnee au malheur, a l’image de celle de Buddenbrock, le chef-d’oeuvre de Thomas Manne.
Une famille ou la malediction se transmet de generation en generation, les petits-enfants etouffes par les choix des grands-parents.
Cette histoire nous attire comme le font les trous noirs de notre personnalite, les abimes que l’on devine sans oser aller y regarder de trop pres, un roman puissant et sombre, siderant.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

Le celebre tenor Antonio di Malfitano est abattu d’un coup de pistolet sur la scene de la Scala de Milan. L’assassin est dans la salle. Ses enfants, des jumeaux, Patrice et Patricia, regagnent le foyer familial berlinois afin de comprendre ce qui a pu pousser leur pere, accordeur de pianos repute et pietre compositeur d’operas, a commettre cet acte pathetique. L’histoire est racontee par les jumeaux, qui, pour vaincre leur desir de s’unir, ont fui en des endroits opposes de la planete. Ils s’ecrivent l’un a l’autre les sept cahiers qui constituent ce livre. Faisant le constat de l’eternel retour d’une meme malediction, ils trouveront peut-etre les clefs pour se liberer de leur dependance maladive.