Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’affaire de Road Hill : l’assassinat du petit Saville Kent

Auteur : Kate Summerscale

Traducteur : Eric Chedaille

Date de saisie : 03/09/2008

Genre : Policiers

Editeur : Bourgois, Paris, France

Collection : Litterature etrangere

Prix : 25.00 / 163.99 F

ISBN : 978-2-267-01981-0

GENCOD : 9782267019810

Sorti le : 07/05/2008

Acheter L’affaire de Road Hill : l’assassinat du petit Saville Kent chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le choix des libraires : Choix de Olivier Augier de la librairie Arts & LIVRES a Le Plan de Grasse, France (visiter son site) – 17/09/2008

Ceci est l’histoire vraie d’un meurtre. D’une horreur peu commune et peut-etre le plus troublant que l’Angleterre Victorienne ait connue.
Par un calme matin de 1860, dans le jardin d’une maison de maitre de la campagne anglaise, le jeune Saville Kent, cinq ans, est retrouve mort, assassine. Malgre le choc, les habitants de la demeure doivent faire face a une evidence : le meurtrier est l’un d’entre eux…
La particularite de ce recit, magnifiquement rythme, est que l’enquete convoque l’un des tous premiers detectives de Scotland Yard, alors une toute jeune unite de la police metropolitaine de Londres.
Bien plus encore, cette affaire va profondement inspirer la litterature anglaise (Dickens, Wilkie Collins… que le livre va vous donner envie de lire ou relire !), et fixer dans l’imaginaire collectif l’image du “detective” Anglais.
Cet ouvrage aborde aussi de maniere tres pertinente les questions de la criminalite, des classes sociales, des secrets de famille dans l’Angleterre Victorienne, mais aussi de l’influence de la presse alors en plein essor…
Absolument passionnant !

  • Les presentations des editeurs : 17/09/2008

KATE SUMMERSCALE

L’AFFAIRE DE ROAD HILL HOUSE
L’ASSASSINAT DU PETIT SAVILLE KENT

Au lendemain d’une nuit pourtant bien calme, Saville Kent, cinq ans, disparait. Sous le choc, les habitants de cette grande demeure du Wilthshire doivent faire face a deux evidences : l’enfant a ete assassine et le meurtrier est forcement l’un d’entre eux. Aussitot, les rumeurs vont bon train. La presse, alors en plein essor, s’en fait un large echo. L’ensemble de la nation se passionne pour l’affaire. L’enquete pietine jusqu’a ce que Jack Whicher, celebre detective de Scotland Yard, prenne les choses en main.

L’Affaire de Road Hill House est le recit, rythme, d’une veritable affaire de meurtre dans l’Angleterre des annees 1860, dont le denouement convoqua l’un des premiers detectives de Scotland Yard et inspira des romanciers tels que Dickens et Wilkie Collins en exposant les secrets les plus sombres des foyers de la classe moyenne victorienne. Absolument fascinant. (Sarah Waters)

Ce livre analyse brillamment la question des classes sociales, de la criminalite, de la nature humaine et de la religion a une epoque de grands changements. Il faut lire le livre captivant de Kate Summerscale. (Ian Rankin)

Traduit de l’anglais par Eric Chedaille

  • La revue de presse Nathalie Crom – Telerama du 29 mai 2008

L’ecrivain Kate Summerscale s’est immergee dans les innombrables archives policieres de l’enquete et dans la presse enflammee de l’epoque pour retracer les peripeties des investigations et resituer les faits dans un tableau plus vaste et passionnant : l’Angleterre du mitan du XIXe siecle, les moeurs de la societe victorienne. Un fait divers ne frappe a ce point les esprits que s’il cristallise les angoisses d’une epoque. L’auteur decrypte et souligne ce qui fait de l’affaire de Road Hill House un crime exemplaire : il ne touche pas une famille socialement declassee, mais la nouvelle classe moyenne aisee nee de l’industrialisation ; il offre au public l’intimite d’une cellule familiale, offrant aux regards plus ou moins voyeurs le linge sale qu’on n’expose pas d’habitude, les turpitudes reelles ou supposees : secrets, hontes, tromperies.