Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’amour ; bouquet final

Auteur : Natyot

L’amour s’est arrêté après acharnement, après épuisement d’aimer. Il a coulé dans le profond. On ne sait jamais trop pourquoi ces choses là arrivent. On a bien une idée ou deux mais ce n’est pas si important de savoir. On constate. Ahuri. Les mains sur les hanches. Et on souffle l’air moisi du dedans, en appréhendant le grabuge à venir. La noyade est possible. Il suffit d’être d’accord sur la fin. Dire la fin ensemble. Pour que personne n’ait froid.