Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’avenement du corps

Auteur : Herve Juvin

Date de saisie : 06/11/2005

Genre : Sociologie, Societe

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Le Debat

Prix : 17.00 / 111.51 F

ISBN : 978-2-07-077455-5

GENCOD : 9782070774555

  • Les presentations des editeurs : 14/05/2006

Pour la premiere fois, en 2005, l’esperance de vie moyenne des Francaises et des Francais depasse 80 ans. Elle etait de 46 ans en 1900. Une petite Francaise sur trois nee depuis 2000 vivra plus de cent ans. La perspective d’assurer a 80 % d’une classe d’age quatre-vingts ans de vie sans maladie, deficience ou handicap graves, est proche. Le corps humain est la plus grande invention de ce debut de millenaire. La medecine l’a delivre de la souffrance. La richesse et la paix l’ont dote d’un capital d’annees sans precedent. La nouvelle morale de la beaute et de la seduction lui promet une jeunesse qui n’en finit plus. La revolution des moeurs non seulement l’autorise a chercher partout son plaisir, mais lui en fait un devoir. Et il reve d’immortalite sur les decombres des religions et des ideologies. Delivre de la peur des dieux, de la guerre et de la mort, ce corps s’installe en surplomb de nos choix individuels et collectifs. Pour la sante, la securite, le bien-etre, contre la degradation de l’environnement, une demande durable et forte de regulation, de controle, de pouvoir, se fait jour. De sorte que c’est a une nouvelle centralite sociale, economique et politique que renvoie l’avenement du corps. Il reinvente le pouvoir, la transmission, l’argent. Sans doute vivons-nous l’emergence d’une nouvelle condition humaine. Apres l’avenement du corps, jamais plus etre homme et femme, mere ou pere, amant et amante n’auront le meme sens.

Herve Juvin preside la societe de conseil Eurogroup Institute. Il est egalement vice-president de l’association d’assures AGIPI.

  • La revue de presse Georges Vigarello – L’Express du 3 novembre 2005

Le XXe siecle n’a pas seulement renove le corps, il a invente un nouveau corps : transformation totale des apparences, transformation des possibilites physiques, des longevites. Herve Juvin revient sur les revolutions techniques, les gains en reparations variees. Il rappelle non seulement le bouleversement de l’echelle des ages – l’esperance de vie passee en un siecle, dans les pays developpes, de 45 a 83 ans pour les femmes – mais aussi l’allongement de la vie en bonne sante, passee de 24 a 70 ans. Autant de consequences brouillant les vieilles frontieres: celles de l’apprentissage, celles de la vie amoureuse, celles du loisir. Chaque vie peut ouvrir sur plusieurs vies… Herve Juvin decline les consequences de cette morale de la satisfaction, dont cette difficulte d’envisager un futur pour la generation presente, oublieuse de ce qui vient et d’ou elle vient, tout aveuglee par ses propres satisfactions, laissant planer une menace insidieuse sur les liens de sang eux-memes…