Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le 31 juin

Auteur : Vincent Bounoure

« Elle et moi n’avions eu qu’un même souffle depuis bien des années lorsqu’elle mit la mort entre nous. Ce geste demeuré pour moi largement indéchiffrable a scellé son mystère propre et je n’ai pas trouvé de mot pour le désigner [.].
Ainsi commence Le 31 juin, l’un des très rares récits poétiques de Vincent Bounoure achevé deux ans après la disparition brutale, en 1981, de sa compagne, Micheline.
Né à Strasbourg en 1928, ingénieur des mines, membre du groupe surréaliste, il est écrivain, poète et aussi expert en arts océaniens. Il est mort en 1996 à Paris.
À partir de 1955, il fut un des membres les plus actifs du groupe qui, autour d’André Breton, entendait se ranger aux exigences du surréalisme. Il publia de nombreux articles dans chacune des revues du mouvement : Le Surréalisme même, Bief, La Brèche puis L’Archibras entre 1958 et 1969.