Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le châtiment de Prométhée et autres fariboles (préface Marcel Aymonin)

Auteur : Karel Capek

Le Châtiment de Prométhée et autres fariboles se compose de 29 récits, écrits entre 1920 et 1938, qui réinterprètent, avec beaucoup de malice et d’intelligence, les grandes thématiques bibliques et historiques. « Je me sens plus de sympathie pour les gens que pour leurs vérités », déclare Pilate à Joseph d’Arimathie – reprenant par là le credo philosophique de Capek lui-même. Le plus récent de ces récits, « La mort d’Archimède », écrit en 1938, relate le refus du grand savant de se conformer à un monde régi par la soif de pouvoir.
« Rome sera une grande cité. Rome doit être la cité la plus puissante sur toute la surface de la terre.
– Et pourquoi donc ?
– Pour pouvoir tenir. Plus nous sommes forts, plus nous avons d’ennemis. Et c’est pourquoi nous devons être les plus forts.
– Pour ce qui est de la force… murmura Archimède, je suis un peu physicien, Lucius, et je vais te dire quelque chose. La force se fixe.
– Qu’est-ce que ça signifie ?
– C’est une sorte de loi, Lucius. Une force qui agit doit se fixer.
Plus vous serez forts, plus vous mobiliserez de vos forces ; et un jour viendra le moment où… »