Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le dernier des Weynfeldt

Auteur : Martin Suter

Traducteur : Olivier Mannoni

Date de saisie : 30/04/2008

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Bourgois, Paris, France

Collection : Litterature etrangere

Prix : 25.00 €

ISBN : 978-2-267-01979-7

GENCOD : 9782267019797

Sorti le : 30/04/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Christophe Dupuis de la librairie ENTRE-DEUX-NOIRS a LANGON, France (visiter son site) – 14/07/2012

“D’une maniere generale, les exces n’etaient pas son genre”, voici qui resume bien la vie d’Adrian Weynfeldt. Dernier d’une richissime famille suisse, expert en art, celibataire endurci, la cinquantaine, il partage sa vie – reglee comme une montre suisse – entre son travail et deux cercles d’amis diametralement opposes qu’il cloisonne parfaitement. Cette vie d’un calme parfaitement entretenu, va voler en eclat a la suite de la rencontre – plus que fortuite – de Lorena. A l’oppose de son monde, la jeune femme, excentrique et insaisissable, va briser la routine de Weynfeldt. Que cherche-t-elle ? On se le demande… Mais Adrian Weynfeldt n’est pas le genre a poser des questions, surtout qu’il travaille a la vente – extraordinaire – de la celebre “Femme nue devant une salamandre” de Felix Valloton, vente qui va faire grand bruit et que l’expert se doit de preparer minutieusement… Mais le monde de l’art n’est pas paradisiaque…
D’une situation de depart plus que banale (le veux garcon riche et ordonne qui s’entiche de la jeune femme imprevisible), Martin Suter tire l’un de ses meilleurs romans. C’est la qu’on voit toute la force de l’auteur qui prend le temps de bien installer ses personnages (tout est remarquablement amene), de nous emmener dans les arcanes de l’art sans en faire trop et de maintenir habilement le suspens avec de nombreux retournements. La plume est alerte et c’est vraiment le genre de livre dont on regrette qu’ils ne fassent pas le double de pages tellement la lecture en est agreable.

  • Le choix des libraires : Choix de Hubert Trouiller de la librairie LE MARQUE PAGE a SAINT- MARCELLIN, France (visiter son site) – 14/07/2012

Pour le public francais, l’ecrivain suisse Martin Suter est apparu en 1998 avec Small World prix du premier roman etranger.
Dans tous ses romans il utilise un cocktail tres reussi melangeant chronique sociale, thriller psychologique a la Patricia Highsmith et plongee dans le monde de l’art.
A cela il ajoute une fine analyse de la memoire et de ses troubles et la description d’une nature fantastique.
Avec Le dernier des Weynfeldt, nous voici dans le monde feutre, hypocrite et secret, de la haute bourgeoisie de Zurich. Ici tout est argent. Adrian Weynfeldt digne representant de cette societe est expert en oeuvres d’art, une vie reglee ou tout est tenu a distance : les autres et soi-meme.
Mais ce beau tableau se fissure et se craquelle : un de ses amis essaye de lui faire vendre un faux Vallotton et il tombe amoureux d’une belle cleptomane.
Martin Suter se revelera un redoutable expert meme la ou on ne l’attend pas, ecrivain subtil, maitre de l’intrigue et du suspens. Martin Suter est vraiment un auteur a decouvrir.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

Adrian Weynfeldt, expert en art et dernier descendant d’une richissime famille suisse, mene une existence d’une regularite irreprochable au sein de la grande societe zurichoise. Un soir, il se laisse charmer par une jeune femme qui s’invite a passer la nuit chez lui. Le destin de Weynfeldt sera desormais irreversiblement lie a celui de la mysterieuse Lorena.
Un de ses amis proches le contacte afin de mettre aux encheres la fameuse Femme nue devant une salamandre de Felix Vallotton. Une vente qui promet de faire date dans le milieu de l’art.
Il s’ensuit une serie de peripeties, manipulations et retournements orchestres avec subtilite par un Martin Suter au sommet de son talent d’ecrivain. Brouillant sans cesse les pistes, il joue avec le lecteur qu’il introduit dans les arcanes du marche de l’art, et maintient jusqu’a la derniere page un suspense maitrise a la perfection.