Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le dictionnaire du diable

Auteur : Bierce Ambrose

Bierce l’amer, le Diable hilare, le Tout-puissant Dieu Bierce, l’individu le plus méchant de San Francisco, telles sont les aimables qualifications dont fut gratifié Ambrose Bierce, cette imposante figure des Lettres américaines que Jacques Sternberg tient pour “la figure de proue de l’humour noir”. Plus adulé et plus haï que personne, il fut le maître incontesté de la formule assassine, corrosive et sans merci pour toutes les faiblesses d’une créature qui passe pour pensante. L’obstiné lexicographe de nos imperfections… Le présent ouvrage rassemble un bouquet épineux de plus de 600 articles du Dictionnaire du diable, autant de définitions retrouvées bien après la disparition de leur auteur et non traduites en français jusqu’à ce jour.

BOMBE – Argument de l’assiégeant en faveur de la capitulation, mis avec doigté à la portée des femmes et des enfants.

COMÉDIE – Le métier du politicien, la science du médecin, le savoir des critiques, la religion des prédicateurs à sensation, en un mot le monde.

DÉFILÉ – Une multitude de fieffés crétins qui ont oublié de cultiver le sens du ridicule.

FAUNE – Terme général désignant les diverses bêtes qui infestent n’importe quel endroit, à l’exclusion des animaux domestiques, des ménageries ambulantes et des Démocrates.

GYMNASTE – Individu qui met sa cervelle dans ses muscles.

HONNÊTE – Entravé dans sa conduite.

IMPOSTURE – La vie du commerce, l’âme de la religion, le leurre de la galanterie et le fondement du pouvoir politique.