Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le fil rouge de l’histoire : les religions du Livre

Auteur : Bernard Rathaux

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Histoire

Editeur : la Compagnie litteraire-Bredys, Levallois-Perret, France

Prix : 13.00 / 85.27 F

ISBN : 978-2-87683-101-8

GENCOD : 9782876831018

  • Les presentations des editeurs : 23/07/2006

Le fil rouge est le fil conducteur le plus marque. En ce qui concerne notre Histoire, ce fil conducteur est la religion, ou plutot les religions du Livre, la Bible. C’est en effet le judaisme qui a induit le christianisme porte par les Evangiles ou le Nouveau Testament, et l’islam porte par le Coran. La religion des Hebreux prit elle-meme son essence dans deux origines : la Mesopotamie et l’Egypte ancienne, les deux pointes du croissant fertile.

Cet ouvrage presente un recapitulatif des faits et des personnages les plus influents qui ont forme notre civilisation, depuis les origines jusqu’a la France d’aujourd’hui au coeur de l’Europe.

L’Histoire demontre que la politique a eu besoin de la religion pour asseoir son pouvoir, et que la religion n’a pas dedaigne le pouvoir a chaque fois que le jeu de la politique le lui permit.

Se sont ainsi superposes ideaux, dogmes, manipulations, affabulations, conquetes, abus de pouvoir, integrismes, philosophies, sincerite et hypocrisie, exaltation et affectation. A la lumiere d’un recit en accelere, les penchants naturels des hommes, surtout ayant acquis quelque importance, apparaissent clairement. Mais les evenements du lointain passe, qu’ils nous plaisent ou non, ont forge l’epoque dans laquelle nous vivons et nous nous devons de les connaitre.

  • Les courts extraits de livres : 23/07/2006

Le celebre egyptologue Albert Slosman explique que la terre immergee par la catastrophe etait designee, non pas Atlantide, mais Aamen-Ptah (Coeur aine de Dieu), reprise aujourd’hui sous le nom de Amenta, le pays des morts. La nouvelle terre emergee fut dite Aa-ka-Ptah (Coeur second de Dieu), ce qui, hellenise, fut transforme en Acgyptos. Quant au Guide de la societe, il etait appele Per-Aa (Issu du Coeur divin) c’est-a-dire fils de Dieu. Apres traduction, ce nom est devenu Pharaon.

La plupart des noms prononces tels qu’ils nous sont rapportes aujourd’hui sont d’origine grecque. Depuis la conquete de l’Egypte par Alexandre le Grand, les sites, notamment, ont ete hellenises en reference a des valeurs connues des Grecs. Ainsi, par exemple, Thebes est un nom totalement inconnu des Egyptiens anciens. Cependant, meme si cette facon de nommer n’est pas correcte, il n’est plus possible aujourd’hui de faire autrement sans prendre le risque de ne plus rien comprendre.

Les premiers Egyptiens nous sont en fait totalement inconnus. Ce que l’on sait de l’Ancienne Egypte est plus deductif voire inventif plutot que prouve.