Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le journal de la Commune

Couverture du livre Le journal de la Commune

Auteur : Eloi Valat

Preface : Jean-Marie Borzeix

Date de saisie : 20/10/2007

Genre : Art – Peinture

Editeur : Bleu autour, Saint-Pourcain-sur-Sioule, France

Collection : D’un regard l’autre

Prix : 24.00 €

ISBN : 978-2-912019-67-7

GENCOD : 9782912019677

Sorti le : 20/10/2007

  • Le choix des libraires : Choix de Francois Prevot de la librairie CLIMATS a PARIS, France (visiter son site) – 14/07/2012

Eloi Valat donne vie au Journal Officiel publie pendant la Commune. Ses personnages tout cabosses en grand a-plats de couleurs, c’est le peuple de Paris qui se dresse devant vous : bourgeois, soldats, petits metiers ou misereux, femmes et enfants (tous les enfants quelque soit leur nationalite.) Un grand livre d’histoire ! !

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

Sous la Commune, le Journal Officiel continue de paraitre. Redige par les insurges, chaque numero, du lundi 20 mars au mercredi 24 mai 1871, reunit des textes officiels (decrets, arretes…) et non officiels (faits divers, depeches, necrologie…). A partir d’extraits, Eloi Valat a concu quelque soixante-dix images/affiches qui offrent, de ces deux mois de revolution, un panorama d’une pregnante actualite.

Liberation

Les planches d’Eloi Valat donnent a voir une revolution au quotidien, dans sa banalite lyrique, heroique et tragique. L’artiste s’interesse au peuple dans sa diversite d’alors : artisans, ouvriers, journalistes, enseignants, jeunes bacheliers. Un travail voue au passe et d’une modernite epoustouflante.

Extrait de la preface de Jean-Marie Borzeix

Eloi Valat est sans doute l’un des plus originaux parmi les graphistes de sa generation, Eloi Valat passe avec elegance et ferocite de la passion du velocipede a la rage du communard, avec un amour d’ogre pour la liberte et la fraternite, avec une rare ferveur documentaire (il ne manque pas un pave au Faubourg). Tous les figurants (et dans toutes les postures), les decors, les meubles de ce que l’on a coutume d’appeler la Comedie humaine s’organisent dans ses dessins pour apporter de la jubilation et creer de toniques malaises…

Jean-Michel Arnold, directeur de Images/Media (CNRS) et secretaire general de la Cinematheque francaise