Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le linceul

Auteur : François Dubreil

« Mon bien cher fils, La grande préoccupation dans laquelle je me trouve actuellement me conduit à solliciter à nouveau votre assistance et vos compétences. Je sais toutes les contraintes et les afflictions que vous a causées votre récente intervention au service de l’Église. Mais les périls qui nous menacent aujourd’hui sont tels que je n’ai d’autre recours que de m’en remettre à nouveau à votre aide bienveillante. » Difficile pour Paul Brouard de ne pas répondre à un appel à l’aide lorsqu’il vient du pape François en personne et qu’il concerne l’un des objets de dévotion les plus populaires de l’Église : le Saint-Suaire, que l’Église reconnaît plus comme une icône que comme une relique. En effet, il ne s’agit rien de moins que de prouver l’authenticité du Linceul de Turin suite au défi lancé par le magnat australien des médias, Jonas Trust, un athée zélé, prêt à tout pour détruire l’Église.

De Rome à Turin, en passant par Paris et Istanbul, le héros du Tombeau, accompagné de Nina, la fille du professeur Moricca, retrouvé mort alors qu’il devait présider la partie ecclésiale de la commission d’authentification, se lance dans une enquête effrénée qui ne va cesser d’interroger sa foi.

Ce troisième volume, après La Couronne et Le Tombeau, clôt un cycle sur les reliques en abordant la dimension religieuse de celles-ci. Les reliques nous confrontent tous, croyants ou incroyants, à la question fondamentale de la possible existence de Dieu. Or, cette hypothèse ne pouvant être ni démontrée ni exclue de façon scientifique, il nous faut finalement nous résoudre à trancher en faisant le choix personnel de croire ou de ne pas croire.