Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le loup et le musulman

Auteur : Ghassan Hage

«J’examine ici la façon dont le racisme est relié à la crise écologique. Mon espoir est que cela nous aide à mieux comprendre les deux phénomènes. J’en suis venu à penser qu’on ne peut plus être antiraciste sans être écologiste, et inversement.» Cet essai explore les racines communes à la domination écologique et raciale, et propose d’autres façons d’aborder l’altérité, qu’elle soit animale ou humaine.
Dans un monde « régi par la domestication », le loup et le musulman apparaissent comme les deux grands figures fantasmatiques dont l’existence même remet en cause l’ordre de la « civilisation » :
Car ils ne respectent pas les frontières nationales qui garantissent le maintien d’un ordre colonial toujours présent.
Pour Hage, le crime écologique et le crime racial reposent sur la même volonté de « gouverner l’ingouvernable ». Islamophobie et géoingénierie sont deux avatars d’une même passion domesticatrice.