Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le mépris ou le malheur derrière les murs

Auteur : Jean Moussa

Au sein de cet ouvrage, nul rire d’enfants jouant dans la cour de récréation, nuls moments conviviaux entre enseignants lors des rendez-vous pédagogiques. C’est bien plutôt la dureté et l’étrangeté des rapports entre les différents acteurs du système éducatif qui s’exprime à travers un seul et même leitmotiv, le mépris. Si chacun des textes le met en scène sous un jour différent, dramatique ou ironique, grave ou malicieux, l’ensemble évoque un monde inhospitalier, bien éloigné de sa fonction théorique de lien et d’intégration sociale. On ne trouvera pas davantage ici de représentation d’un monde idéal de l’éducation, par exemple à travers la mise en avant de réformes miraculeuses autant que fictives. Le pessimisme du propos n’a pour lui répondre que l’empathie évidente de l’auteur envers les acteurs malheureux de ces histoires tristement réalistes.