Le metier de tuer

Auteur : Norbert Gstrein

En 1999, le journaliste autrichien Christian Allmayer, qui a couvert l’effondrement de la Yougoslavie depuis les premiers échanges de tirs, meurt au Kosovo dans une embuscade. Paul, écrivain contrarié auteur de récits de voyage, décide alors d’écrire un roman sur la vie et la mort tragique de cet homme. Pour ce faire, il retrouve un seigneur de la guerre, qu’Allmayer avait interviewé sur le front serbo-croate et auquel il pose la même question qu’Allmayer à l’époque : ” Qu’est-ce que ça fait, de tuer quelqu’un ? ” Finalement, c’est un troisième homme, ” je “, narrateur anonyme, qui, intrigué par les motivations de Paul et amoureux de sa compagne Helena, se laisse entraîner sur les traces d’Allmayer dans un voyage à travers des régions de Bosnie et Croatie encore très marquées par la guerre et écrit le roman du roman qui ne se fera jamais. Un grand roman sur les dernières guerres des Balkans, dans lequel Norbert Gstrein tourne et retourne la question de savoir comment on peut arriver à relater les pires horreurs tout en sachant qu’il est d’avance trop tard et que l’écriture ne ressuscitera plus les morts. Ce livre a reçu le prix Uwe-Johnson 2003.

Leave a Comment