Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le meurtre de Suzy Pommier

Auteur : Emmanuel Bove

Bouche bée l’on reste au fil de la lecture, coi l’on demeure refermant un livre d’Emmanuel Bove car il possède intrinsèquement cette silencieuse subtilité d’entraîner son lecteur en des méandres apparemment indistincts révélant plus tard un discernement sans appel de l’intrigue et c’est bien là déjà le propre d’un roman policier analogue à celui-ci, genre rarement abordé par cet auteur prolixe mais qui devait le tarauder suite à son expérience journalistique, lors il fut confronté à des faits divers tels qu’en lui-même la permanente empathie qui l’habitait forgea cette nécessité de participer à cette forme littéraire revenant au début des années 30, période voyant surgir le futur et non moins fameux commissaire Maigret, ainsi l’on suit les pérégrinations de l’inspecteur Mancelle qui, bravant sa hiérarchie du 36 quai des Orfèvres, découvrira le véritable assassin de Suzy Pommier, jeune actrice de rêve du cinéma parlant bouleversant définitivement le monde du muet, pendant que parallèlement se profilait une décennie d’écrivains de haute voltige et de grande envergure.