Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le nouvel ordre mondial de la sexualite. Volume 1, Le meilleur des mondes sexuels

Auteur : Alain Toulza

Preface : Denis Sureau

Date de saisie : 26/06/2008

Genre : Documents Essais d’actualite

Editeur : F.-X. de Guibert, Paris, France

Collection : Problemes de societe

Prix : 25.00 / 163.99 F

ISBN : 978-2-7554-0265-0

GENCOD : 9782755402650

Sorti le : 26/06/2008

Acheter Le nouvel ordre mondial de la sexualite. Volume 1, Le meilleur des mondes sexuels chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 17/07/2008

…Alain Toulza s’est livre, pres de trois annees durant, a un travail considerable de recherche, d’analyse et de synthese sur les ressorts historiques, politiques, sociaux, philosophiques et culturels du courant devastateur qui menace les fondements de la cite humaine.

Il met en evidence les filiations surprenantes, les ramifications ideologiques multiples et les connections logiques entre les forces qui concourent a cette entreprise mondiale de destruction de l’homme.

Le resultat est saisissant : un ouvrage en deux tomes, panorama complet du nouvel ordre mondial de la sexualite, dont chaque ligne compte et qui fera reference. On pourra trouver severes certaines de ses formulations, mais l’ampleur du desastre qu’il decrypte n’invite guere a la moderation.

Denis Sureau

Le meilleur des mondes sexuels est le premier volet de l’enquete sur Le Nouvel Ordre Mondial de la Sexualite. Le second tome, Le grand affrontement, presente les acteurs, analyse les reseaux et explique les strategies d’une revolution qui aura sans doute des consequences encore plus profondes que le marxisme.

  • Les courts extraits de livres : 17/07/2008

Extrait de l’introduction generale :

Le monde moderne avilit. Il avilit la cite ; il avilit l’homme. Il avilit l’amour ; il avilit la femme. Il avilit la race ; il avilit l’enfant. Il avilit la nation ; il avilit la famille…

Charles Peguy 6 octobre 1907, Gloire temporelle

De plus en plus, en France comme au sein de la plupart des pays de l’Union europeenne, s’affiche, dans de nombreux cercles de pensee, dans les programmes de la presque totalite des partis politiques et jusque dans les plus hautes spheres du pouvoir, un discours visant a mettre en question le concept traditionnel de la cellule familiale herite de la culture chretienne, et a lui substituer une definition pluraliste de la famille ajustee a l’evolution des moeurs, qui s’interdit d’exclure tout schema novateur en la matiere.
Ce consensus inavoue a deja eu pour consequence que le debat politique, dans le cadre des echeances electorales francaises les plus recentes, a occulte les questions relatives au statut et aux droits de la famille, ou du moins les a a peine abordees, de facon indirecte, a travers de breves allusions a la problematique homosexuelle. Certains autres enjeux politiques consideres comme prioritaires (l’Europe, l’immigration, l’islam, l’emploi) sont visiblement de nature a capter l’attention des electeurs de facon telle qu’ils peuvent en oublier ou en minorer, au moment de leurs votes, l’enjeu capital qu’est la famille, socle moral et social de l’humanite. En politique comme dans les chemins de fer, un train peut en cacher un autre…
Le citoyen anonyme est tiraille entre deux discours resolument contradictoires : l’un use des concepts, dits republicains, de liberte, d’egalite et de tolerance pour revendiquer l’application du droit absolu qu’aurait toute personne a beneficier d’une egalite de traitement juridique, social et moral dans l’exercice comme dans les effets de ses orientations sexuelles quelles qu’elles soient ; l’autre en appelle aux principes fondamentaux d’une morale liee a la loi naturelle dont l’humanite est l’heritiere depuis l’origine des temps. Cette cause-ci ne recoit que de maigres soutiens du pouvoir mediatique, au contraire des promoteurs de la liberation sexuelle qui beneficient d’une complicite tacite des medias audiovisuels et d’une bonne partie de la presse ecrite.