Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le Paris de Gainsbourg

Auteur : Emmanuelle Guilcher

Élevé dans les quartiers populaires, de l’est de Paris, à Ménilmontant puis dans le Pigalle animé des années 30, la vie de Gainsbourg à Paris suit le parcours de sa réussite qui le conduit d’abord dans les quartiers ouest les plus huppés de la capitale, avant de le voir s’installer au coeur de Saint- Germain-des-Près, 5 bis, rue de Verneuil, sa maison musée dont les fans ont transformé la façade en oeuvre d’art in progress.
Le Paris de Gainsbourg nous invite à une balade dans le temps et la géographie parisiennes d’un des grands artistes du XXe siècle. Emmanuelle Guilcher nous fait revivre l’ambiance des cabarets de la Rive Gauche (Madame Arthur, Milord l’Arsouille), où, pianiste puis chanteur débutant, Gainsbourg débute dans les années 50 ; elle nous raconte ses rencontres avec Boris Vian, Juliette Gréco, les temps de la bohême et ceux des grandes scènes du music-hall parisien : Bobino et Le Palace. Avec elle nous arpentons le quartier sur les pas du chanteur, pour flâner dans les galeries de la rue du Bac, boire un verre au café de Flore, déjeuner chez Lipp ou dans un bistrot du coin, longer les quais pour une visite au 36 quai des orfèvres ou encore une promenade au musée du Louvre.
Signe de son inscription éternelle dans la mémoire et la vie parisienne, une station Serge Gainsbourg sera ouverte en 2011, hommage unique pour un chanteur mais clin d’oeil que l’auteur-compositeur interprète du Poinçonneur des lilas, amoureux de l’urbanisme de la capitale aurait apprécié.
L’auteure est allée interviewer des figures du monde du spectacle dont Michel Drucker, Pierre Arditi et … Michel Boucher, ex patron du 36, quai des Orfèvres dont Gainsbourg était devenu un familier…