Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le protocole du tueur. Volume 2, Mortel souvenir

Auteur : Didier Convard

Illustrateur : Denis Falque

Date de saisie : 18/09/2008

Genre : Bandes dessinees

Editeur : Glenat, Grenoble, France

Collection : Investigations

Prix : 9.40 / 61.66 F

ISBN : 978-2-7234-6173-3

GENCOD : 9782723461733

Sorti le : 03/09/2008

  • Les presentations des editeurs : 19/09/2008

LE PROTOCOLE DU TUEUR

Certains secrets nous hantent indefiniment. Et ce sont sur eux que se batissent nos vies. Sur leur sable mouvant. Sur leurs cauchemars. Secrets morbides, parfois… Comme ceux du TUEUR A LA FICELLE qui a sevi a quatre reprises dans la nuit d’une ville apeuree. Secrets de honte que l’on traine avec soi, pareils aux oripeaux noirs de la Mort.
La Mort qui vous prend selon un protocole bien etabli. Mais qui, dans cette grande ville bourgeoise, etrangle des femmes avant de leur enfoncer un mouchoir dans la gorge ? Qui les abandonne, les chevilles entravees d’une ficelle ?

Un chef-d’oeuvre du patrimoine de la S-F qui n’a pas pris une ride ! 2990.
Les autorites terriennes decident de reveiller Chris le voyageur, un homme mis en hibernation 1000 ans auparavant dans une petite station spatiale lancee en orbite elliptique aux confins du systeme solaire. Chris n’etait rien de moins que l’espoir de l’Humanite, menacee par le Grand fleau, d’etranges spores extraterrestres qui en eclatant sur Terre contaminent d’horrible maniere les hommes. Le Fleau etant reste inactif pendant plusieurs siecles, on avait oublie Chris. Ce qui n’est plus le cas maintenant que les spores sont a ce point nombreux qu’ils ont decime l’Humanite, dont les derniers survivants decident de quitter la Terre. Mais Chris, lui, a d’autres preoccupations. Il pense a Valerie, la jeune femme mise en hibernation en meme temps que lui et dont on n’a jamais retrouve trace. Valerie l’obsede, pour une raison qu’il ignore. Et Chris fera tout pour la retrouver. Au grand dam de Mara, jeune Terrienne profondement amoureuse de lui. Initiee des 1964 par Forest et Gillon, la serie des Naufrages du temps est un des monuments de la science-fiction moderne. Un space opera tellement riche et futuriste qu’il n’a pour l’heure ete egale dans aucune dimension ni aucun espace-temps.

Paul Gillon (Dessinateur)

Enfant, Paul Gillon sejourne au sanatorium de Berck, dans le Nord, pour soigner sa coxalgie, tuberculose des os due a la repetition de chutes temeraires. Solitaire, il apprend a observer les petits faits imperceptibles et decouvre la bande dessinee dont il nourrit son imagination.
Quelques annees plus tard, cet insoumis qui reve de theatre, de cinema et de music hall signe des couvertures de partitions (pour des chansons de Charles Trenet, Tino Rossi…) et des caricatures, publiees dans “Samedi-Soir”, “France-Soir” et “Gavroche”, avant de penetrer l’univers de la BD. A l’hebdomadaire Vaillant, il reprend Lynx Blanc, puis cree Fils de Chine. Paul Gillon a alors 22 ans, frequente Saint-Germain des Pres, ses cafes, ses caves, sa faune. Il entre a France-Soir, au Journal de Mickey. Puis il se lance avec enthousiasme dans l’aventure deMetal Hurlant aux cotes de Druillet, Moebius et Dionnet. S’il s’acoquine toujours avec les comediens, ce monde qu’il idealisait naguere se revele a ses yeux de plus en plus superficiel. Changement de cap : il prend un appartement et se marie.
Illustrateur, Gillon est desormais aussi scenariste avec Jeremie. Il conjugue meme les deux activites dans Les Naufrages du temps pour lequel il est coauteur avec Forest, assouvissant ce vieux desir d’oeuvrer en Science-Fiction.
Magazines, journaux, albums, il multiplie les supports comme les perspectives de l’imaginaire. Paul Gillon est un monsieur.