Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le regard bleu d’Arthur Rimbaud

Auteur : Claude Jeancolas

Date de saisie : 28/10/2007

Genre : Arts

Editeur : FVW, Paris, France

Prix : 45.00 / 295.18 F

ISBN : 978-2-914304-24-5

GENCOD : 9782914304245

Sorti le : 16/10/2007

  • Les livres d’exception : Frank Van Wilder – 17/09/2008

Telecharger le MP3

Frank Van Wilder – 11/03/2008

  • Les presentations des editeurs : 17/09/2008

A peine le modele original a-t-il disparu dans une Afrique incertaine, on commence a dessiner et peindre le portrait d’Arthur Rimbaud. Le phenomene est unique dans la litterature et meme hors de la litterature. Quelle que soit l’epoque, quel que soit le lieu, les artistes s’arretent sur ce regard, le scrutent, l’etudient, cherchent a le transcrire. C’est qu’interrogeant ce visage, ils s’interrogent sur la creation artistique, le genie, notre destin d’hommes et tout autant sur eux-memes. Voici une anthologie exceptionnelle : elle reunit des artistes aussi divers que Giacometti, Picasso, Mapplethorpe, Roberto Matta, Patti Smith, Sidney Nolan, Cocteau, Braque, Germaine Richier, Miro, Klee… dans la meme ferveur. Par eux, Rimbaud se confirme intemporel et universel. Chacun renouvelle la vision, y integrant son experience intime, ses propres souffrances, ses aspirations, son style. Chacun proclame haut et fort : Rimbaud c’est moi !
La premiere partie de cet ouvrage apporte les clefs de cette aventure artistique jamais finie. Comment Rimbaud se voyait-il physiquement et que nous en a-t-il dit ? Comment les temoins ont-ils rapporte les visions qu’ils avaient eues du corps de Rimbaud ? Comment est nee cette photographie de Carjat, d’ou tient-elle sa force mythique et quelle est son histoire ? Rimbaud aimait-il la peinture et les artistes, et comment les artistes l’ont-ils peu a peu decouvert ? Enfin chaque oeuvre et chaque artiste sont presentes et analyses pour que le florilege soit aussi une source de connaissance, une comprehension supplementaire de la modernite de Rimbaud.

Claude Jeancolas est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages de reference sur Arthur Rimbaud. Son travail est marque par la volonte de reveler par-dela l’image flamboyante et trop romantique du Maudit, l’etre inquiet, fragile, volontaire, fondamentalement logique, terriblement humain en somme. Il a publie entre autres : L’oeuvre integrale manuscrite de Rimbaud (Textuel, 1996), Passion Rimbaud (Textuel, 1998), Rimbaud, biographie (Flammarion, 1999), Vitalie Rimbaud, pour l’amour d’un fils (Flammarion, 2004), Rimbaud apres Rimbaud, anthologie de textes (Textuel, 2004). Il est aussi historien d’art et a publie recemment aux editions FVW : Venise et ses peintres, une histoire intime (1999), La Peinture des Nabis (2002), l’Art fauve (2006).

  • Les courts extraits de livres : 17/09/2008

LE BEAU CORPS DE VINGT ANS QUI DEVRAIT ALLER NU

Et lui, comment se voyait-il ? Aucun doute, celui-la qui se cherche un destin et un salut s’est longuement interroge devant le miroir : La premiere etude de l’homme qui veut etre poete est sa propre connaissance, entiere. ecrit-il. L’autoportrait, certes, n’est pas objectif, il n’est pas soi, mais vision de soi par soi-meme, images melees de celui que l’on est et celui que l’on veut etre, sa verite melee a son reve. Dans ce regard bleu, clair, lumineux et froid aussi, il put lire la possibilite d’une determination farouche et retrouver ses exigences d’une vie qui ne fut ni banale, ni mediocre, ni ordinaire ou satisfaite. Ce je est l’obsession de son oeuvre et c’est le mot le plus frequent. Par la, elle devient souvent autobiographie. Il ne s’y peint jamais directement, une pudeur trop forte le retient. Il n’est ni Rembrandt ni Van Gogh. Il est de ceux qui se dissimulent dans la foule, parmi les acteurs. Chaque representation est une facette de lui-meme, jamais l’integralite et c’est, le lisant, un travail de recomposition du puzzle auquel il faut se soumettre pour l’entrevoir, lui, dans son corps et son ame reunis. Les artistes qui, plus tard, evoqueront son visage, inconsciemment seront marques par ce qu’il aura dit de lui dans ses ecrits, qui sont ses confidences intimes. Ce qu’il aura exprime par les mots, ils le diront par des traits, des formes et des couleurs : le gout de la liberte, l’obstination, l’intransigeance, la malediction, la fievre du salut… Comment Rimbaud se voit-il enfant ? C’est dans Les Poetes de sept ans qu’il faut le lire : yeux tres bleus, comme ceux de sa mere, front large, et soucieux deja, docile mais pas esclave, il sait en cachette tirer la langue c’est-a-dire se moquer de l’ordre, des regles, des bienseances obligees. Pour plus de visions il ecrase ses yeux avec ses poings et l’on sait que ce geste lui restera comme une habitude. Il est precoce : il mordille les fesses de la petite voisine et emporte la saveur de sa peau dans sa chambre. Il est seul et solitaire, lectures et reveries, un peu voyeur aussi. Dans Les Chercheuses de poux, il se voit les cheveux en desordre et cribles de poux, c’est une invention- sa mere Vitalie ne l’aurait pas tolere- c’est sa liberte des qu’il echappera a la tyrannie maternelle. Les tantes d’Izambard l’epouillent : tous ses sens sont en eveil, il sent le souffle des epouilleuses, il lui vient des desirs de baisers, de caresses, son corps se perd entre evanouissement de plaisir et desir de pleurer, la confusion des sens. Dans Sensation comme dans Ma Boheme, il se voit libre, totalement libre, sans attaches, sans devoirs, sans contraintes, insouciant de tout. Il se dit debraille comme un etudiant dans A la Musique et toujours d’une sensualite a fleur de peau, observant les alertes fillettes, et trouble par une chair entrevue, brule de belles fievres… La meme ivresse des sens reparait dans Roman : On n’est pas serieux, quand on a dix-sept ans… On va sous les tilleuls verts de la promenade… On se laisse griser. La seve est du Champagne et vous monte a la tete… Vous etes amoureux… La meme intimite de l’ame et du corps dans l’extase d’Oraison du soir : il s’y voit ange, mais pisse vers les cieux bruns, tres haut et tres loin. Confusion au ciel, et defi au ciel, extreme liberte, bonheur.