Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le rire du sphinx

Auteur : Robert de Flers

« La soirée était lourde, le ciel de cobalt ; le soleil venait de se coucher, et pourtant point de détente dans l’atmosphère.
Les carrières de Mokkatam toutes violettes, par endroits plongeaient dans l’ombre.
Lorsque Hildé eût disparu au détour de la rue étroite, toute blanche entre ses maisons basses aux terrasses de chaux vives, Kaloukli jeta sa rame sur son épaule et descendit vers le Nil. Il tira sur la berge une petite barque aux humbles gréements ; puis il enleva sa courte tunique et se mit à enduire de goudron la coque disjointe de l’embarcation. Un vieux marinier au visage étrangement tourmenté, aux lèvres minces et blanches s’approcha de lui… »