Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le sacre de l’inutile

Auteur : Thierry Luterbacher

Date de saisie : 14/11/2008

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : B. Campiche, Orbe, Suisse

Prix : 12.50 / 81.99 F

ISBN : 978-2-88241-223-2

GENCOD : 9782882412232

Sorti le : 08/10/2008

Acheter Le sacre de l’inutile chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le choix des libraires : Choix de Max Buvry de la librairie VAUX LIVRES a VAUX-LE-PENIL, France (visiter son site) – 14/11/2008

Venez rencontrer Raoul Latraviole, orphelin qui a perdu sa mere d’une pleuresie et son pere d’un accident apres qu’il a confondu la fenetre et la porte de son appartement. Raoul prend la route, aventures et rencontres enrichissent ce voyage de l’inutile : C’est tellement plus beau quand c’est inutile… J’ai herite de mon pere l’amour de l’inutile…. Quinze chapitres, quinze temoignages de ses voyages illustrant une philosophie de vie ou l’Homme reste le heros mais quelque peu en marge de la societe actuelle (Je frequente le monde avec retenue). Une tragi-comedie souvent a la limite du burlesque avec un heros attachant (J’avais la gravite drole. J’avais le drame clownesque. J’etais tragi-comique). Une ecriture imagee et poetique pour cet hymne aux rencontres imprevues, a l’acte gratuit, a l’amitie.

  • Les presentations des editeurs : 17/10/2008

Ne en 1950, a Pery-Reuchenette, dans la partie francophone du canton de Berne (Suisse). Thierry Luterbacher est journaliste, realisateur, auteur, metteur en scene de theatre et artiste-peintre.

Debut des annees septante, Gaston Latraviole, cordonnier, est mort en blaguant. Apres une fete, il n’a pas fait la difference entre la fenetre et la porte. Il a enjambe la fenetre. Tous ses amis riaient, jusqu’au moment ou ils ont realise qu’il venait de sauter du troisieme etage. Son fils, Raoul, etait orphelin. De sa mere, Irene, il a herite de la maladresse a vivre. Elle est morte d’une pleuresie. Raoul s’est dit qu’une pleuresie, c’etait mourir de trop pleurer. De son pere, Gaston, il a herite l’amour de l’inutile. Raoul ne savait pas quoi faire de sa vie. Alors, il peignait et vivait dans une communaute. La route etait le seul endroit sur terre ou il ne se demandait pas pourquoi les femmes qu’il aimait le quittaient. Alors, il voyageait. La route, il lui parlait, il la prenait. Il voyait ses tenebres et ses lumieres, sa paix et ses guerres. Il la regardait et parfois la route dormait sur un lit de pierres et parfois elle s’agitait sur un tapis d’herbe tendre. Il roulait loin de lui-meme sans savoir pourquoi en s’accompagnant de fumette. Tellement plus beau quand c’est inutile.

  • Les courts extraits de livres : 17/10/2008

C’EST TELLEMENT PLUS BEAU QUAND C’EST INUTILE

L’HOMME est une longue plainte. S’il epouse parfois son bonheur, c’est dans l’espoir de mieux le perdre. Alors je vis. Au singulier. Je me conjugue mal au pluriel, je le sais, j’ai essaye.
Je m’appelle Raoul Latraviole et je vous prie de m’excuser de vivre un peu. Je frequente le monde avec retenue. Juste ce qu’il faut.
Vivre signifie integrer un systeme ou du moins s’adapter a un ensemble organise. Cela suppose un ordre, une hierarchie, une logique froide. Pas de place pour l’inattendu. Le pouvoir est aux mains de l’utile, aux gestes rentables et a la reflexion qui rapporte.
J’ai herite de mon pere l’amour de l’inutile. Lorsqu’il se promenait, il deposait de mysterieux cailloux dans des endroits secrets qu’il me faisait promettre de ne jamais reveler. La premiere fois, j’avais six ans, il m’a dit : Regarde bien ! Je vais te montrer quelque chose. C’est un secret entre toi et moi et personne d’autre.