Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le Theatre des reves

Auteur : Bernard Foglino

Date de saisie : 06/11/2006

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Buchet Chastel, Paris, France

Collection : Litterature francaise

Prix : 14.00 / 91.83 F

ISBN : 978-2-283-02222-1

GENCOD : 9782283022221

  • La voix des auteurs : Bernard Foglino – 10/09/2006

Telecharger le MP3

Bernard Foglino – 10/09/2006

  • Les presentations des editeurs : 24/06/2006

Le Theatre des reves est un pub ou se retrouvent les amoureux du football, du vrai, celui d’avant 1975 (date fatidique qui marque les debuts de la publicite sur les maillots des joueurs). La, chaque soir, le temps s’arrete et une television rediffuse des matchs historiques dignes des plus belles tragedies antiques. C’est la que Baptiste debarque un jour. Son boulot : fournir aux collectionneurs la piece manquante de leur collection. C’est un metier a risques, non rembourse par la securite sociale. Pour un fou furieux, Baptiste est a la recherche d’une piece rare, l’album France Images du championnat de football 1973.

Du football, comme de pas mal de choses, Baptiste se fiche. C’est un jeune homme solitaire, sans passe, qui conserve pieusement une vieille photo de famille et cultive le souvenir onirique d’une femme mysterieuse. Contrairement aux habitues du theatre des reves, lui ne vit qu’au jour le jour et exploite le passe au travers de pauvres objets publicitaires des annees 70 qu’il vend a des types alienes.

Etrangement, l’album France Images dechaine les passions. Ils sont plusieurs a etre sur le coup ; et ils sont prets a castagner. De seisme en seisme, Baptiste va etre oblige d’ouvrir enfin les yeux et de comprendre que l’histoire qui est en train de se jouer est la sienne.

Une quete des origines cachee sous les traits d’un polar dejante.

Bernard Foglino est ne a Bordeaux en 1958 dans une famille italo-francaise. Il a fait des etudes de Droit et vit aujourd’hui a Paris pour le travail, dans la Finance – travail consistant a raconter des histoires pour faire rever les investisseurs. Il laisse tomber les chiffres le soir pour ecrire.

  • La revue de presse Daniel Martin – L’Express du 24 aout 2006

Thierry Roland entre en litterature, sous le nom de Fringant. Retraite des medias, il rencontre Flamini, dont le bizness consiste a fournir a prix d’or des collectionneurs maniaques en cadeaux Bonux, en Presley rares ou en vignettes France Images – ex-concurrent de Panini…

Foglino denonce ces derives liberalo-sordides sans perdre la boule. Humour, action: ce premier roman, qui tient du polar et de l’enquete intime, surprend par son etonnante inventivite verbale, rehaussee d’un trait d’amertume.

  • Les courts extraits de livres : 24/06/2006

– Monsieur Flamini ! Vous etes ponctuel !

Le sorcier partit d’un enorme eclat de rire et me tira a l’interieur.

– Avancez donc, mon bureau est au fond ! Je ne vais pas vous manger ! Ah ! Ah ! Ah !

Je me suis retrouve dans une piece tres sombre, dont la seule fenetre etait masquee d’un lourd rideau de velours. L’atmosphere etait etouffante, il flottait une odeur d’herbes brulees, et des masques africains grimacaient dans la penombre.

Je m’assis sur un tabouret devant un pauvre bureau metallique deglingue. La seule lumiere de la piece venait d’une bougie posee sur le crane d’un animal inidentifiable, a la machoire pleine de dents. Certainement pas un animal de compagnie, ou alors dans une famille d’ogres.

– Alors, monsieur Flamini, comme ca, vous avez trouve la chose que je voulais ? Vous l’avez trouvee, et vous l’avez amenee ? Ah ! Ah !

Je regardais autour de moi avec precaution. Il y avait une porte entrouverte derriere le bureau, qui donnait sur un reduit minuscule. Quelque chose grinca sur ma droite. Je me retournai vivement et a la lueur de la bougie, je distinguai trois statues d’ebene sur un canape. Sauf que ce n’etaient pas des statues.