Le troisième officier

Auteur : Giuseppe Conte

En 1789, poussé par la misère, le jeune Yann quitte à 15 ans sa Bretagne natale et s’embarque sur le Sainte-Anne. Mousse, puis garçon de carré, il observe à la fois avec naïveté et finesse les officiers et les membres de l’équipage, dont les deux figures essentielles sont Catarina, femme du Commandant, futile et intrigante, et Floriano di Santaflora, jeune noble, personnage étrange et fascinant, victime d’un lourd passé dont on ne découvrira qu’à la fin du roman les mystères. Après bien des aventures, Yann et Floriano découvrent avec horreur que le Sainte-Anne est un négrier. Floriano organise une mutinerie et fonde avec les esclaves qu’il libère une République libre dans une zone déserte de la côte africaine. Tout va bien dans cette ville idéale jusqu’au jour où…
L’histoire est racontée par Yann quand, âgé de presque de soixante-quinze ans, il assiste à Paris à la Révolution de 1848.
Avec Le troisième officier, Giuseppe Conte affronte un grand genre, celui du « roman historicoromantique ». Giuseppe Conte traite son intrigue avec le ton sûr du romancier, en s’appuyant sur une minutieuse documentation historico-anthropologique, sans renoncer pour autant à un vibrant esprit civique et à des notations poétiques dont la mer, le vent et la voile constituent, dans ce roman humaniste comme dans toute l’oeuvre de Giuseppe Conte, les motifs majeurs.

Leave a Comment