Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le vampire de Ropraz

Auteur : Jacques Chessex

Date de saisie : 07/02/2007

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Grasset, Paris, France

Collection : Ceci n’est pas un fait divers

Prix : 11.90 / 78.06 F

ISBN : 978-2-246-70401-0

GENCOD : 9782246704010

Sorti le : 07/02/2007

Acheter Le vampire de Ropraz chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le journal sonore des livres : Lu par Melanie Laurent – 01/03/2007

Telecharger le MP3

Melanie Couillaud – 01/03/2007

  • Les presentations des editeurs : 21/02/2007

En 1903 a Ropraz, dans le Haut-Jorat vaudois, la fille du juge de paix meurt a vingt ans d’une meningite.
Un matin, on trouve le couvercle du cercueil souleve, le corps de la virginale Rosa profane, les membres en partie devores. Horreur. Stupefaction des villages alentour, retour des superstitions, hantise du vampirisme, chacun epiant l’autre au coeur de l’hiver. Puis, a Carrouge et a Ferlens, deux autres profanations sont commises. Il faut desormais un coupable. Ce sera le nomme Favez, un garcon de ferme aux yeux rougis, qu’on a surpris a l’etable.
Condamne, emprisonne, soumis a la psychiatrie, on perd sa trace en 1915. A partir d’un fait reel, Jacques Chessex donne le roman de la fascination- meurtriere. Qui mieux que lui sait dire la ” crasse primitive “, la solitude, les fantasmes des notables, la mauvaise conscience d’une epoque ?

Ne en 1934, romancier, essayiste et poete, prix Goncourt avec L’Ogre (1973), Jacques Chessex est l’auteur d’une oeuvre importante.

  • La revue de presse Jean-Sebastien Stehli – L’Express du 22 mars 2007

Un village coupe du monde, le cadavre d’une fille de notable deterre et mutile… Sur un fait divers macabre, Jacques Chessex a construit un superbe roman…
Ce cimetiere lui donne la matiere d’un livre magnifique, Le Vampire de Ropraz, dur comme un hiver dans ces forets opaques de sapins noirs. Il y regne une ambiance si lourde, ou les prejuges et la violence sont si presents, que le lecteur en est enveloppe.

  • La revue de presse Nathalie Crom – Telerama du 21 fevrier 2007

Quelle est la part de reel, celle prise par l’imagination, dans ce roman infiniment noir, tenebreux jusqu’a l’epouvante, du redoutable Jacques Chessex ? La question restera sans reponse, autant le savoir d’emblee…
Fait divers, il y eut certainement. Singulierement macabre, c’est a n’en pas douter. Pour le reste, allez savoir… Ce qui est sur, en revanche, c’est que de ce fait, le grand Chessex nourrit un opus intense et raffine, depouille de toute complaisance, et qui sait tenir a distance la fascination pour le mal qui est pourtant tout a la fois son sujet et son objet…
L’enigme demeurera finalement irresolue, mais ce n’est pas la ce qui interesse Chessex. Le coeur de son roman, le motif central, est la cristallisation abjecte que le crime a permise, parmi la population de Ropraz…
Le doute plane sur ce Vampire de Ropraz, comme sur toute l’oeuvre, ample, forte, remarquable, de Jacques Chessex.