Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le ver dans la pomme

Auteur : John Cheever

Traducteur : Dominique Mainard

Date de saisie : 14/05/2008

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Joelle Losfeld, Paris, France

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-07-078721-0

GENCOD : 9782070787210

Sorti le : 14/05/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Hubert Trouiller de la librairie LE MARQUE PAGE a SAINT- MARCELLIN, France (visiter son site) – 14/07/2012

Mort en 1982, pris Pulitzer en 1978, compare a Tchekov, il n’a ecrit que des nouvelles.
Dans la lignee de R. Carver, John Cheever observe a la loupe les classes moyennes americaines.
Il decrit les fractures de nos vies, tous ces petits riens qui font probleme : la melancolie, les frustrations (on se croirait dans les tableaux d’Edward Hopper !), le mal etre de beaucoup d’entre-nous par rapport a ce que nous ressentons, mais nous ne comprenons pas ou nous ne parvenons pas a expliquer, la partie cachee des choses, les ravages d’une societe sans autre ideal que l’apparence ou le confort materiel.
Un style limpide, precis, au service d’un humour grincant, d’un ton decale.
Le rire et les larmes jaillissent de la meme source.
Un grand ecrivain et un beau travail d’editeur.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

Comme dans le recueil precedent, Dejeuner de famille, on retrouve dans Le ver dans la pomme le mal-etre dont souffrent presque tous les personnages de Cheever, la quete de quelque chose qu’ils ne savent nommer mais dont l’absence leur est insupportable. Cheever revele les secrets de famille derriere les facades mais il le fait toujours avec humour et fantaisie (Le jour ou le cochon est tombe dans le puits), de temps a autre sur un ton loufoque et touchant, mais toujours avec une grande empathie pour ses personnages, comme dans La duchesse.

John Cheever (1912-1982) devient des les annees 1930 le chef de file de l’ecole dite du New Yorker. Ecrivain culte aux Etats-Unis, il est l’auteur de presque deux cents nouvelles et de cinq romans. Couronne des prix les plus prestigieux tels que le Pulitzer Prize, le Benjamin Franklin Short Stories Award, le National Book Award ou le National Book Critics Award, il est celebre par John Updike comme le meilleur styliste de sa generation, encense par Saul Bellow, Raymond Carver, Vladimir Nabokov et Philip Roth qui dit de lui : John Cheever est un realiste enchante, et sa voix, dans ses lumineuses nouvelles [… ], est aussi riche et reconnaissable que les plus grandes voix de la litterature americaine d’apres-guerre.