Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’ecole de M. Rossignol : histoire des editions Rossignol de 1946 a 1996

Auteur : Michel Cordeboeuf | Bruno Dubrac | Philippe Rossignol

Date de saisie : 13/10/2007

Genre : Presse Audiovisuel

Editeur : Hypolais, Scorbe-Clairvaux, France

Prix : 40.00 / 262.38 F

ISBN : 978-2-913307-11-7

GENCOD : 9782913307117

Sorti le : 02/10/2007

  • Les presentations des editeurs : 13/10/2007

Dans les annees cinquante et soixante, les Editions Rossignol ont equipe en materiel pedagogique et scolaire un nombre impressionnant d’ecoles primaires de France. Les panneaux d’images en couleurs pour la lecture, l’elocution, l’histoire, la geographie et les sciences naturelles, sont les elements les plus connus. Ces grandes planches en couleurs et leurs cadres modulaires en bois ont marque plusieurs generations d’instituteurs et d’eleves et sont aujourd’hui recherches par les collectionneurs. Mais les series de tableaux pedagogiques ne sont qu’une partie de la production plethorique des Editions Rossignol, issue pour l’essentiel de l’imagination debordante d’Andre Rossignol, personnage attachant dont cet ouvrage retrace le parcours etonnant et emouvant. De nombreux documents inedits permettent de decouvrir les coulisses des ateliers ou ont ete creees quelques images desormais celebres comme “L’attaque du chateau fort” ou “La primevere officinale”.
Autre aspect interessant du livre : les reproductions et les listes des collections de ces tableaux qui constituent une reference utile pour les nostalgiques et les collectionneurs.

Textes : Philippe Rossignol et Michel Cordeboeuf sous la direction de Bruno Dubrac Philippe Rossignol, fils du createur des Editions Rossignol, Andre Rossignol, a compile durant des annees les documents de la saga des Editions Rossignol. Avec Michel Cordeboeuf, il raconte comment son pere, d’abord instituteur, est devenu rapidement le chef de l’une des entreprises d’edition pedagogique pour l’ecole primaire les plus renommees des annees cinquante et soixante.

Un livre plein de couleurs, d’images et de nostalgie qui passionnera bien sur les instituteurs et les eleves qui ont connu cette epoque du renouveau du materiel pedagogique d’apres guerre mais qui ne manquera pas non plus d’etonner les plus jeunes par la beaute et le charme delicieusement retro de sa partie iconographique. Un livre tout public sur une partie attachante du patrimoine de l’ecole.

  • Les courts extraits de livres : 13/10/2007

Les cadres en bois

Les premiers cadres en bois se fabriquent chez monsieur Chene. Ils sont realises dans des croutes de pin car ce bois est moins cher, cependant, le travail est plus long ! Rapidement, la menuiserie ne peut plus faire face aux nombreuses demandes d’Andre Rossignol. Ce dernier prend alors en main les commandes de bois pour l’entreprise Chene, mais il reste un probleme a resoudre car les fonds en carton gris de trois millimetres d’epaisseur sont de mauvaise qualite.

La societe Cardot fut creee route de Limoges a Lussac-les-Chateaux en 1947, avec un effectif de huit personnes. En 1954, les premiers batiments de l’usine furent construits, route de Pressac. Il y avait alors trente-cinq employes. Puis, ce fut l’embauche de plusieurs personnes en septembre 1955, pour realiser les milliers de cadres de monsieur Rossignol.

En 1949, Ernest Boutaud fait une etude pour Andre Rossignol. Il est decide que le bois sera du hetre et que le fond sera fabrique en contreplaque de quatre millimetres dans du peuplier provenant de Frontenay-Rohan-Rohan, pres de Niort. Le temps est precieusement compte pour chaque etape et ainsi le prix de revient est calcule au plus juste.
La pose des deux loqueteaux et des deux gaches est realisee avant l’assemblage des tasseaux. Puis il faut proceder au percage du logement des loqueteaux et a l’epaulement au niveau des gaches pour recevoir la bille de ces dernieres.

Le fond est perce de quatre trous par lesquels l’instituteur peut sortir la carte puis il est agrafe sur le cadre qui est a son tour verni au pistolet dans une teinte couleur or. Mais la plupart ne sont pas droits et aujourd’hui encore, les neophytes s’y coincent les doigts !

Dans les annees 1960, les fonds sont realises en isorel provenant de l’entreprise Isogine, en Belgique. Il arrive tout coupe, pret a etre pose. Mais c’est alors la fin de la production !

Les cadres sont stockes, manipules manuellement et charges dans les fourgonnettes des Editions Rossignol. Andre offre le permis de conduire a certaines ouvrieres qui, comme madame Delage, font la navette de Montmorillon a Lussac-les-Chateaux pour les rapporter. Les expeditions sont suivies par monsieur Jacques Charre.