Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’enigme de la porte de Rashomon : une enquete de Sugawara Akitada

Auteur : Ingrid J. Parker

Traducteur : Melanie Blanc-Jouveaux

Date de saisie : 01/03/2007

Genre : Policiers

Editeur : Belfond, Paris, France

Collection : Nuits noires

Prix : 18.50 / 121.35 F

ISBN : 978-2-7144-4224-6

GENCOD : 9782714442246

Sorti le : 15/02/2007

Acheter L’enigme de la porte de Rashomon : une enquete de Sugawara Akitada chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les courtes lectures : Lu par Marie Nicolle – 16/09/2008

Telecharger le MP3

Marie Nicolle – 12/03/2007

  • Les presentations des editeurs : 16/09/2008

Dans le Japon feodal du XIe siecle, Sugawara Akitada, un jeune aristocrate sans le sou, nous entraine a bride abattue dans une des aventures delicieusement depaysantes dont il a le secret.
A trente ans, Sugawara Akitada croupit toujours au poste de fonctionnaire subalterne au ministere de la Justice. Aussi, lorsque son ancien professeur de droit Hirata l’investit d’une chaire a l’Universite Imperiale, il accepte la mission avec empressement. Aide de son devoue secretaire Seimei et de Tora, son homme de confiance, il est charge de demeler une tenebreuse affaire de chantage…
Fraudes, tricheries, suicide d’eleve, disparitions… Entre intrigues et rivalites, l’ambiance est deletere. A qui profite le crime ?
Lorsque deux meurtres sont commis coup sur coup, l’enquete d’Akitada prend un tour aussi inattendu que dangereux.

Nee en 1936 en Allemagne, diplomee de trois universites, I.J. Parker est une specialiste de la culture et de l’histoire du Japon. Professeur jusqu’en 2000, elle se consacre desormais a l’ecriture. Apres L’Enigme du Dragon Tempete (2006), L’Enigme de la Porte Rashomon est le deuxieme volume d’une serie mettant en scene le personnage d’Akitada, qui a ete couronne par le prestigieux Shamus Award en 2000.

  • Les courts extraits de livres : 16/09/2008

Soudain, un concert de cris s’eleva devant le ministere.
– Tiens, on dirait Tora !
En quelques enjambees, Akitada gagna la porte qui ouvrait sur la veranda, Seimei sur ses talons.
Dans la cour, deux hommes se faisaient face d’un air belliqueux. Petit, drape dans une soie chatoyante et coiffe du bonnet laque des dignitaires, le premier avait une vingtaine d’annees et un visage ingrat qu’une moustache echouait a embellir. Guere plus age, le second etait beau, grand et bien bati, mais vetu d’un pantalon et d’une simple chemise de coton.
Badine a la main, pret a frapper, le courtisan s’avancait vers son adversaire quand celui-ci lui dit d’une voix grave et menacante :
– Si vous me touchez avec ce cure-dents, moustique, je vous l’enfoncerai dans la gorge et ferai taire votre mechante langue pour de bon !
L’autre hesita ; cramoisi de rage, il bredouilla :
– Tu… tu n’oserais pas, tout de meme !
L’autre decouvrit une belle rangee de dents et fit un pas dans sa direction. Battant en retraite, le courtisan chercha de l’aide autour de lui et ses yeux se poserent sur Akitada et Seimei, accoudes a la balustrade.
– Que se passe-t-il, Tora ? demanda le premier a son serviteur. Le grand jeune homme se retourna et le salua de la main avec un large sourire.
– Ah, vous voila ! Eh bien, j’etais presse, voyez-vous, et cet homme ne regardait pas ou il allait, si bien que nous nous sommes heurtes au coin du batiment. Je me suis excuse, mais le joli garcon a pique une crise, m’a insulte, et a voulu me frapper avec son jouet.
– Ce sauvage est-il votre domestique ? s’enquit l’inconnu d’une voix tremblante de fureur.