Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’enracinement ; prélude à une déclaration des devoirs envers l’être humain (IMPRESSION A LA DEMANDE)

Auteur : Simone Weil

Chaque être humain a besoin d’avoir de multiples racines. Les échanges d’influences entre milieux très différents ne sont pas moins indispensables que l’enracinement dans l’entourage naturel. L’enracinement est peut-être le besoin le plus important et le plus méconnu de l’âme humaine. C’est un des besoins les plus difficiles à définir. Il y a cependant déracinement toutes les fois qu’il y a conquête, et en ce sens la conquête est presque toujours un ”mal”. Les conquérants sont des migrateurs qui s’installent dans le pays conquis, se mélangent à la population et prennent racine eux-mêmes. Mais quand le conquérant reste étranger au territoire dont il est devenu possesseur, le déracinement est une maladie presque mortelle pour les populations soumises. Le pouvoir de l’argent et la domination économique peuvent également imposer une influence étrangère au point de provoquer la maladie du déracinement. Enfin les relations sociales à l’intérieur d’un même pays peuvent être des facteurs très dangereux de déracinement.