Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les aventures de Johnny Dixon. Volume 4, Le crane du sorcier

Auteur : John Bellairs

Traducteur : Nikou Tridon

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Jeunesse a partir de 9 ans

Editeur : Rocher jeunesse, Monaco, France

Prix : 12.00 / 78.71 F

ISBN : 978-2-268-05438-4

GENCOD : 9782268054384

Acheter Les aventures de Johnny Dixon. Volume 4, Le crane du sorcier chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 14/05/2006

John Bellairs est ne le 17 janvier 1938 a Marshall, une ville du Michigan aux Etats-Unis. Son pere, Franck Edwards Bellairs, etait le proprietaire d’un saloon. Sa mere, Virginia, a souvent ete preoccupee par des questions d’argent, et cela a marque l’enfance de John. Cela s’est ressenti quand il a commence a ecrire, car il a souvent mis en scene des personnages adolescents aidant leur famille dans le besoin.
En depit de cela, John a aime son enfance : il adorait sa ville, Marshall, qui etait pleine de maisons excentriques et immenses, comme on peut en retrouver dans les livres de la serie Kevin et les magiciens. John a epouse Priscilla Braids le 24 juin 1968, avec qui il a eu un fils, Franck. De ses etudes et ses annees d’enseignement, John garde une preference pour l’archeologie, l’histoire, Charles Dickens, l’oenologie, le fromage, le latin, et les “tests de toutes les sortes”.
Pour les amateurs de mysteres, le nom de John Bellairs evoque des maisons hantees, des sorciers, de la magie et des fantomes. Il utilise ses souvenirs d’enfance et une imagination fertile pour creer les aventures trepidantes de jeunes detectives courageux et curieux. Et ce qui differencient les histoires de John Bellairs de celles des autres auteurs de mysteres pour enfants, c’est le melange entre les elements classiques pour faire peur, et des questions que se posent les enfants a cet age-la. Certes Kevin arrive a enqueter sur les mauvais sorciers, a lutter meme contre eux, mais cela ne l’empeche pas de manquer de confiance en lui, de douter de son apparence, et de se demander sans cesse si quelqu’un l’appreciera pour ce qu’il est… Le point commun entre les differents livres de John Bellairs est un grand besoin d’amitie, sans oublier pleins de petits details sur la vie quotidienne quand on est un enfant – et qu’on a souvent l’impression d’avoir vecu soi-meme. Les souvenirs de l’auteur sont donc une source d’inspiration ordinaire pour des aventures extraordinaires…
Decede en 1991, John Bellairs a laisse une oeuvre tres appreciee aux Etats-Unis, et qui a ete reprise par un de ses proches collaborateurs, Brad Strickland. (Lu sur http://www.kevinmagiciens.com)