Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les bougies Hopi : la sante par les oreilles

Auteur : Jili Hamilton

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Medecine, Sante

Editeur : Indigo-Montangero, Monthey, Suisse

Prix : 13.65 / 89.54 F

ISBN : 978-2-9700505-3-7

GENCOD : 9782970050537

  • Les presentations des editeurs : 05/08/2006

Jili Hamilton est nee en Angleterre. En 1987, elle suit des etudes de reflexologie en Suisse dont le diplome lui permet de decouvrir le monde de la medecine douce, et de s’interesser a differentes therapies.

En 1991, elle met sur pied une societe du nom de Hopi Products S.a.r.l et introduit sur le marche britannique les bougies de traitement auriculaire. Aujourd’hui, elle vit et travaille en Suisse.

La bougie d’oreille ou chandelle auriculaire (cone) est une ancienne methode therapeutique des premiers habitants d’Amerique du Nord et du centre (notamment la tribu des Hopi), ainsi que ceux du bassin mediterraneen.

L’objectif principal de ce traitement consiste a ameliorer le systeme energetique du corps, travaillant sur les points d’acupuncture dans l’oreille ainsi que le systeme lymphatique. La bougie est aussi extremement efficace pour agir en cas de sinusite, otite, migraine, exces de cerumen, acouphenes, etc. C’est aussi une bonne

Ce livre est le premier qui traite en profondeur de cette therapie ancestrale simple et efficace. Jili Hamilton nous fait beneficier de son experience et de ses conseils d’utilisation, en nous donnant une plethore de temoignages de ses clients. methode pour favoriser la relaxation.

En brulant, la bougie degage une vapeur chaude de microparticules de cire d’abeille, qui va reactiver les secretions, ramollir le cerumen et faciliter son extraction.

  • Les courts extraits de livres : 05/08/2006

A heure actuelle, le nettoyage d’oreille le plus repandu est effectue par le jet de seringue. Un jet d’eau de haute pression est injecte dans l’oreille dans le dessein de deloger et d’extraire l’exces de cire, ce qui est le plus souvent extremement deplaisant.

Nonobstant le risque de perforer le tympan (la chose est rare, mais possible), les gens realisent que le besoin de se faire nettoyer l’oreille augmente avec la frequence du traitement. La stimulation de l’oreille est sans doute alors excessive et le nettoyage trop profond, c’est pourquoi le corps produit immediatement de la cire pour compenser.

C’est egalement la raison pour laquelle les patients ont besoin de plus d’un traitement par la bougie. Le traitement est doux et la quantite de cire qui doit venir a la sortie du conduit auriculaire apparait uniquement lorsque l’organisme est pret.

Une ancienne infirmiere experimentee a confie qu’elle a regulierement prodigue ces soins dans le passe. Les personnes traitees se sentaient ensuite tellement legeres qu’elles perdaient l’equilibre. En outre, elle a precise que la qualite du resultat et le degre d’inconfort dependaient totalement des personnes prodiguant les soins.

Un autre mode de nettoyage de l’oreille se pratique en Inde, par un homme, qu’on trouve generalement sur la plage maniant un fil de fer […]