Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les brumes de Riverton

Couverture du livre Les brumes de Riverton

Auteur : Kate Morton

Traducteur : Helene Collon

Date de saisie : 04/08/2007

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Presses de la Cite, Paris, France

Collection : Grands romans

Prix : 20.50 / 134.47 F

ISBN : 978-2-258-07265-7

GENCOD : 9782258072657

Sorti le : 19/04/2007

  • Le choix des libraires : Choix de Veronique de la librairie DEVELAY a VILLEFRANCHE SUR SAONE CEDEX, France – 04/08/2007

Un livre tres romanesque dans une Angleterre immuable, des retours en arriere et des souvenirs qui entretiennent un bon suspense.
Style Daphne Du Maurier.

  • Les courtes lectures : Lu par Francois Attia – 22/05/2007

Telecharger le MP3

Francois Attia – 09/05/2007

  • Les presentations des editeurs : 22/05/2007

Au mois de novembre dernier, j’ai fait un cauchemar. On etait en 1924 et je me retrouvais a Riverton.

Ete 1924 : au cours d’une grande soiree donnee au chateau de Riverton, le poete Robert Hunter se suicide sous les yeux des soeurs Hartford. Les deux femmes ne se reparleront plus jamais apres le drame.
Hiver 1999 : une jeune cineaste prepare un film sur ce scandale des annees 20. Il ne reste plus qu’un seul temoin vivant de l’epoque, Grace Bradley, alors domestique au chateau. Mais Grace a change de vie, tire un trait sur Riverton et ses secrets, ou du moins le croit-elle. Car le passe lentement se reveille…

Best-seller en Australie, en cours de traduction dans une vingtaine de pays, Les Brumes de Riverton est un premier roman envoutant au souffle rare, plein de mysteres et de secrets, qui mele les destins d’une famille anglaise a travers tout le XXe siecle, et nous plonge dans la vie de Grace, une femme hors du commun.

En 2005, a vingt-neuf ans, l’Australienne Kate Morton ecrit Les Brumes de Riverton, qui suscite instantanement l’enthousiasme des editeurs etrangers et devient un best-seller en Australie. Elle prepare un doctorat sur le roman policier anglais et la litterature gothique tout en travaillant a son deuxieme roman. Elle vit a Brisbane avec son mari compositeur et son fils.

  • La revue de presse Xavier Houssin – Le Monde du 22 juin 2007

Ce sont des souvenirs a ce point enfouis qu’ils ressemblent a des vestiges de civilisations lointaines. Recouverts de millenaires d’impalpable poussiere. On les croyait perdus, disparus a jamais. Voila qu’ils ressurgissent, intacts, d’une faille, d’un hasard…
Le livre de Kate Morton rassemble dans ses pages de fins reseaux fragiles. Le passe, le present, poses en miroirs blancs. Le texte se construit en imperceptibles associations. Tout correspond, se boucle, se fibre. Le decor, par instants, se pousse au premier plan pour n’etre plus, apres, qu’une simple toile peinte. Relief et trompe-l’oeil. Morton joue avec la puissance d’evocation et, tout en effleurant, nous rend les personnages proches jusqu’a l’intime. La force de ce roman, qui se lit sans ceder, est aussi dans la multiplicite de ses approches. Car Les Brumes de Riverton est a la fois une intrigue, une fiction dramatique, une saga aristocratique et une peinture sociale de l’Angleterre du tout debut du XXe siecle mais aussi, et presque surtout, un conte du secret et de la quete des origines, une reflexion sur la memoire, la vieillesse et le deuil. Un regard sur les hasards et le croisement des destins.

  • Les courts extraits de livres : 22/05/2007

The Braintree Daily Herald
17 JANVIER 1925

La jeune beaute tuee dans l’accident d’automobile a ete identifiee. Elle etait de la region.

On nous confirme que la personne mortellement blessee dans l’accident survenu hier matin sur la route de Braintree etait une ravissante actrice de cinema originaire de notre region. Mlle Emmeline Hartford (21 ans) – qui, etant la petite-fille de lord Ashbury, pouvait pretendre au titre d’honorable – faisait partie d’un groupe de quatre personnes qui se rendaient de Londres a Colchester. Le vehicule a quitte la route et heurte l’un des chenes seculaires. Mlle Hartford est la seule a avoir trouve la mort dans l’accident. Les autres passagers ont subi des blessures sans gravite mais ont neanmoins ete transportes a l’hopital d’Ipswich pour y recevoir des soins appropries.
Le petit groupe etait attendu a Godley House, la maison de campagne de Mme Frances Vickers, amie d’enfance de Mlle Hartford, dimanche apres-midi. Ne voyant pas arriver ses invites, Mme Vickers a alerte les autorites.
Une enquete sera diligentee afin de determiner la cause de l’accident. A l’heure actuelle, il n’est pas possible de dire si le conducteur de l’automobile sera inculpe. Selon certains temoins, la tragedie serait due a la vitesse excessive du vehicule ainsi qu’au verglas.
Mlle Hartford laisse une soeur ainee, l’honorable Mme Hannah Luxton, epouse de M. Theodore Luxton, depute conservateur de Saffron Green. Ni M. Luxton ni sa femme n’ont souhaite faire de commentaire ; toutefois, les avocats de la famille, appartenant au cabinet Gifford & Jones, ont rendu public en leur nom un communique faisant part de leur immense douleur et de leur desir que leur intimite soit respectee.
Ce n’est pas la premiere fois que la tragedie s’abat sur la famille puisque, l’ete dernier, Mlle Emmeline Hartford et Mme Hannah Luxton avaient deja ete temoins du suicide de lord Robert Hunter, poete renomme, auteur de deux recueils.