Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les habits des francs-macons : gants, tabliers et autres vetements

Auteur : Lucien Brelivet

Date de saisie : 24/02/2008

Genre : Esoterisme

Editeur : Maison de vie, Paris, France

Collection : Les symboles maconniques, n 25

Prix : 10.00 / 65.60 F

ISBN : 978-2-909816-86-9

GENCOD : 9782909816869

Sorti le : 11/02/2008

Acheter Les habits des francs-macons : gants, tabliers et autres vetements chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 17/09/2008

Chacun sait que les Francs-Macons portent un tablier. Mais ce vetement rituel, herite de la tradition des batisseurs, est-il le seul en usage, et quelle est son importance symbolique ?
Pour la premiere fois, un livre aborde l’ensemble de la veture des Freres et des Soeurs, qu’il s’agisse des gants, des robes, des sandales, des cordons ou d’autres emblemes.
S’agit-il d’un folklore desuet, ou bien cette prise d’habits revet-elle un sens initiatique qu’il convient d’approfondir ? A partir d’une etude detaillee de la documentation, d’informations inedites et de la pratique des rituels, l’auteur offre la vision parfois surprenante d’un monde de signes trop negliges.

Franc-Macon institut des mysteres du Compagnonnage, Lucien Brelivet fait ici oeuvre de pionnier.

  • Les courts extraits de livres : 17/09/2008

Introduction :

Il n’est pas rare que les habits du Franc-Macon fassent la couverture des magazines nationaux. On y voit generalement un homme habille d’un costume noir, les mains couvertes de gants blancs, portant a la taille un tablier richement decore, la poitrine ornee d’un collier a large ruban ou pend un bijou, souvent une equerre.
Voila les pieces maitresses de l’habit du Franc-Macon.
Que signifient-elles sur le plan symbolique ? Pourquoi mettre des gants, porter un tablier, et un collier autour du cou ?
Nous essaierons d’apporter des reponses en gardant pour fil conducteur que dans le temple maconnique tout symbole a une fonction et contient un enseignement indispensable pour le Frere et la Soeur. Or il apparait a la lecture des ouvrages sur la question que l’habit maconnique ne revet pas cette dimension symbolique d’une maniere aussi evidente que peut l’avoir l’equerre, le pave mosaique ou la Pierre brute.
Les Macons rangent le tablier, le collier, les bijoux, les gants dans des categories. Il y a le vetement et les decors. Les recherches des Macons tournent autour de la question de savoir si tel ou tel element est un habit ou un decor.
Nous donnons a l’habit un sens large. Tout ce qui habille le corps est un vetement. La question de fond est de savoir s’il y a des arguments symboliques pour justifier que les gants, le tablier ou autre chose fassent partie de l’habit du Frere.
Bien sur il demeure que les deux pieces phares de l’habit du Macon, le tablier et les gants, occupent une place privilegiee de notre essai. On verra d’ailleurs que la question de leur pertinence ne conduit pas a la meme appreciation.
Nous elargirons la recherche symbolique en etudiant d’autres elements de l’habit du Franc-Macon moins connus du public. La couronne, le bonnet phrygien, la robe, la corde, ou les sandales, apporteront un eclairage nouveau sur la symbolique de l’habit rituel, mais aussi sur la pratique rituelle. Il en est ainsi de la corde utilisee comme ceinture qui dans quelques cercles initiatiques feminins tient une place equivalente a celle du tablier chez les Francs-Macons, ou des sandales qui feront decouvrir un acte rituel mal connu de la Maconnerie et dont la connaissance peut susciter un renouveau du rituel maconnique.
La couleur de l’habit maconnique sera egalement evoquee a propos du costume, rappelant la fonction alchimique du vetement rituel.
Cependant, rechercher la symbolique de l’habit maconnique implique une recherche de son inverse : la nudite.
C’est precisement l’objet du premier chapitre.