Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les lignes de l’attente

Auteur : Muriel Augry

« Les lignes de l’attente » défilent sous nos yeux pour nous convier, en toute apparence, à un patient cheminement. Mais cet itinéraire est rapidement bouleversé par le choix des auteurs de brouiller les pistes. Le mouvement n’est pas uniquement linéaire, l’artiste associe d’autres traits, invente d’autres formes géométriques et partage avec le poète l’abandon d’une continuité historique. Les mots s’offrent l’exquise liberté de voguer « à contre-courant » et permettent qu’ « une lettre chavire ». Passé et présent se conjuguent dans une multiplicité de lieux, dans un tournoiement, un éblouissement des sens. New York, Brest, Rabat… l’Italie, l’Espagne, la Roumanie sont prétextes à escales pour des rencontres avec l’autre, avec les autres.

Le rêve, l’absence rythment et riment avec découverte et surprise. L’eau et le feu s’alternent tout comme « les échos de l’ombre » et « les silences chapardeurs » ou encore le « son perfide de la tarentelle ». Les bleus, les ocres, les noirs et blancs composent le décor sur lequel se fragmentent ou se rejoignent les lignes, tour à tour fragiles ou puissantes.

L’attente est là. L’attente est tension, désir.