Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les miens aussi ils divorcent

Auteur : Florence Cadier

Illustrateur : Michel Szlazak

Date de saisie : 20/03/2008

Genre : Jeunesse a partir de 13 ans

Editeur : De La Martiniere Jeunesse, Paris, France

Collection : Oxygene

Prix : 11.00 €

ISBN : 978-2-7324-3724-8

GENCOD : 9782732437248

Sorti le : 20/03/2008

  • Les presentations des editeurs : 28/03/2008

Vos parents ont decide de se separer. Pris entre les deux, vous vous interrogez : que s’est-il passe ? Est-ce ma faute ? Faut-il que j’intervienne ? Pourrai-je choisir d’habiter chez ma mere ou mon pere ? Quels sont mes droits ? Autant de questions essentielles que vous vous posez.

Bien sur, chaque histoire est particuliere, votre famille est unique. Mais vous allez avoir besoin de reperes, de conseils et de reponses a vos multiples questions. Ce livre vous y aidera. Il vous permettra de mieux comprendre aussi les sentiments et les emotions qui vous assaillent…

Nee en 1956, Florence Cadier a ete journaliste en presse ecrite (actu, feminin et presse pour ados) puis dans l’audiovisuel pendant de nombreuses annees. En 1995 elle se met aussi a ecrire des albums et des romans pour la jeunesse Qui est Laurette ?, Les miens aussi, ils divorcent, 24 histoires pour attendre Noel et Dessine avec Mila…. Aujourd’hui, entre deux romans et albums, elle anime des ateliers d’ecriture et a cree l’association Mots en vadrouille. Elle habite dans le Berry.

Michel Szlazak est ne en Pologne en 1973 et a grandi a Alger, avant de venir faire ses etudes de design a Paris. Apres quelques annees dans le design d’objets decoratifs et comme plasticien accessoiriste cinema, il se decide pour le metier d’illustrateur en 1998. Il a egalement travaille comme infographiste et directeur artistique pour la publicite.

  • Les courts extraits de livres : 28/03/2008

Drole d’ambiance

Pling, une pile d’assiettes qui explose sur le carrelage de la cuisine, clac, la porte de la chambre fermee a toute volee. La maison tremble sur ses fondations et vous, vous fremissez : vos parents se disputent une fois de plus. Depuis quelque temps, l’ambiance a la maison est electrique. Maintenant, le moindre pretexte est bon pour une nouvelle rafale de cris : quand l’un des deux oublie d’acheter la baguette de pain, cela prend des proportions spectaculaires. Votre pere a choisi de dormir sur le canape et votre mere a des reunions qui se terminent de plus en plus tard. Et lorsqu’ils se retrouvent l’un en face de l’autre, ils sont survoltes. Vous vivriez Independance Day en direct que la tension ne serait pas moindre.
Ah, ils ont beau jeu, les parents, de vous faire de longs discours sur la patience, la tolerance. Sois raisonnable, tu es la plus grande, laisse ton petit frere regarder son dessin anime, tu regarderas ton feuilleton ensuite, disent-ils, mais eux, en ce moment, ils ne vous donnent pas le bon exemple. Les jolis mots d’oiseaux qu’ils se lancent a la figure, la violence de leur regard vous revelent qu’il y a un veritable probleme dans leur couple. Ce n’est ni une piece de theatre ni le dernier episode des Vestiges de l’amour auquel vous assistez mais bien la realite, leur realite.
Sans que le mot separation ait ete prononce, vous sentez intuitivement qu’un drame familial se prepare.
Le quotidien devient bien difficile a vivre. Pris entre deux feux, vous osez a peine leur faire signer un controle de mathematiques ou vous avez tout juste la moyenne, de peur de declencher un nouveau conflit. Vous avez l’impression que votre vie au college ou avec vos amis ne les interesse plus. Plutot qu’inviter Nicolas a passer l’apres-midi chez vous, vous preferez aller jouer chez lui, au calme. La, au moins, vous ne risquez rien.
Apres une periode d’echange de mots cinglants et de grands departs rates, de vetements jetes dans une valise puis ranges aussi vite dans le placard, ils ont installe la guerre froide. C’est parfois pire, pensez-vous. Certains parents prennent un malin plaisir a communiquer par petits mots : Je te prie de me dire si tu vas chercher Caroline a la danse; d’autres s’ignorent superbement, sauf quand il s’agit de repondre a une invitation a diner chez les Glamour chez lesquels ils n’iront bien entendu pas ensemble, ou de savoir qui ira chercher la voiture au garage. Les repas pris en commun peuvent parfois se derouler dans le silence ou, au contraire, etre truffes de paroles acides. Quand vous demandez un conseil a l’un, l’autre dit le contraire. Du coup, vous ne savez plus a qui vous adresser. Parfois, l’un des deux se resigne totalement et se drape dans le role de la victime, laissant a son conjoint le role du mechant. Il ne reagit plus et laisse les evenements le porter. Parfois aussi, les deux s’affrontent et se revoltent. Cela peut etre dans la violence, les cris, parfois les coups. Vous avez peur de cette montee d’agressivite, peur qu’elle ne se retourne contre vous, peur qu’ils ne se fassent du mal. Vous avez le sentiment qu’ils ne controlent pas du tout leur sentiment de haine, leur brutalite. A votre grand desarroi, vos parents semblent sur le point de se separer. Peut-etre ont-ils tous les deux conscience de leur part de responsabilite dans cette crise, peut-etre au contraire l’un d’entre eux rejette-t-il systematiquement la faute sur l’autre. Pourtant, les torts sont souvent partages dans une rupture. Car elle est le fruit d’un echange entre deux personnes qui n’ont pas pu maintenir ou construire une relation qui les satisfasse.