Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les morts bizarres t.2 ; Deshoulières

Auteur : Jean Richepin

« Il s´appelait Deshoulières, et il le regrettait. Il avait tort ; car c´est sans doute à l´horreur de ce nom et des banalités qu´il rappelle, que Deshoulières dut sa passion singulière pour l´originalité.

Or, comme original, il fut complet et rare.
Après avoir touché un peu à tout, aux arts, aux lettres, aux plaisirs, il en était arrivé à se créer un idéal qui consistait à chercher en tout l´imprévu.
Au premier abord, cela ne paraît pas bizarre, et cette théorie semble indiquer seulement un esprit curieux, ennemi du commun, désireux du nouveau, comme sont les véritables créateurs. Mais l´étrangeté commençait en ceci, que Deshoulières avait fait de cette théorie la règle de sa conduite journalière, et la pratiquait dans le commerce du monde, où il la poussait jusqu´aux derniers confins de l´excentrique.
Il était devenu le dandy de l´imprévu. » Texte intégral 5 histoires : Juin, juillet, août . Le môme à la mère Antoine . La jambe de Fatma . La Uhlane . Deshoulières Interprétation : Bertrand Suarez-Pazos Durée : 1h07´ ©Des Oreilles Pour Lire, 2012