Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les rides du lion

Auteur : Abdellatif Laâbi

Cela commence à la manière d’un journal de guerre intestine.
Des voix se relaient, elles évoquent, elles s’incarnent, elles assaillent leur héros – l’homme, l’écrivain, l’amant, l’époux, le fils, l’ami, le père, le militant et même, qui sait, l’inconnu. Procès réel ou possible, il ne cesse de hanter Aïn.
Comme ne le lâche pas d’une ombre un certain Hdiddane, aussi inventif que futé, caricaturiste impénitent, prompt à la réplique : faisant d’Aïn un personnage de son cru, il récrit des scènes, apostrophe, se prétend l’avocat obstiné de la fiction, cette grande tentatrice.
Son ” Epître sur la luxure ” n’est pas la moindre de ses provocations. L’homme du journal, lui, a décidé, coûte que coûte, de mettre sa vie à l’épreuve de la vérité. Un pays peut-il en cacher un autre ? Un homme peut-il en cacher un autre ? De Paris à Rabat, sans oublier Fès, la ville natale, cette traversée des miroirs brise les images trop vite figées. Un bel exemple de littérature vécue comme aventure, une aventure dont la poésie est le diapason essentiel, relié aux convulsions du monde.