Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les tribulations de Nicolas-Médard Audinot, fondateur du théâtre de l’Ambigu-Comique (préface Patrick Taïeb)

Auteur : Michel Faul

Figure enthousiasmante et bien mal connue de l’histoire du théâtre des Lumières, Nicolas-Médard Audinot (1732-1801) fut d’abord comédien avant de devenir entrepreneur de spectacle et de fonder l’Ambigu-Comique, qui joua un rôle éminent dans l’histoire du théâtre dit “secondaire”. La vie théâtrale à laquelle Audinot s’est voué est celle qui prospère ou vivote dans la rivalité entre théâtres secondaires et théâtres privilégiés – depuis les Foires du règne de Louis XV jusqu’au Boulevard du Directoire – et entre l’entreprise théâtrale individuelle et le théâtre privé du prince de Conti. À l’Ambigu, de 1769 à la Révolution, Audinot pratique le théâtre de marionnettes, fait jouer des enfants et recourt tour à tour à la pantomime ou à la satire sociale, en passant par le mélodrame lors de son apparition en 1801, explorant l’entrecroisement du jeu, de la musique et du spectaculaire avec un esprit d’invention que le public consacra et qui fit la fortune de son théâtre. L’auteur rassemble ici pour la première fois un ensemble d’informations touchant à l’intimité du personnage comme à sa vie publique, à ses affaires sentimentales comme à ses talents d’homme de spectacle.