Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les vies de Maria (préface Mardot Carlier)

Auteur : Hanna Krall

Dans les années 1970, Hanna Krall raconte une histoire vraie au cinéaste Krzysztof Kieslowski. Il s’en inspire pour réaliser Le Décalogue 8. Quarante ans plus tard, Krall nous révèle les changements apportés dans la fiction et s’attache à rétablir la vérité.

L’histoire est simple : pendant la guerre, une Polonaise accepte de devenir la marraine d’une fillette juive, afin de lui fournir un certificat de baptême qui la sauvera peut-être de la mort. Au dernier moment, la femme se désiste car, en bonne catholique, elle ne peut pas proférer de faux témoignage. Désemparées, la petite fille et sa mère sortent dans la rue, seules, en pleine Occupation allemande…

Hanna Krall construit sa narration en spirale : les personnes qui ont côtoyé la fillette et sa mère reviennent tour à tour, à des époques et en des lieux différents, celles qui les ont abandonnées, voire dénoncées ou, au contraire, celles qui les ont aidées. Victimes, bourreaux, simples témoins, il n’en reste que des traces, dans la mémoire ou dans la terre.

Magistralement construit, le récit de Krall nous happe, nous enveloppe, on reste longtemps sous son emprise. Telle une pierre jetée dans l’eau, il forme des cercles qui se propagent à l’infini.