Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les vrais durs meurent aussi

Auteur : Maurice Gouiran

Date de saisie : 06/11/2008

Genre : Policiers

Editeur : Jigal, Marseille, France

Collection : Polar

Prix : 17.00 / 111.51 F

ISBN : 978-2-914704-51-9

GENCOD : 9782914704519

Sorti le : 17/10/2008

  • Les presentations des editeurs : 02/11/2008

Qu’un legionnaire assassine nous entraine dans les meandres de la guerre d’Algerie… passe encore ! Mais quand deux, trois puis quatre de ces mercenaires a la retraite sont retrouves egorges, difficile d’imaginer que d’autres guerres plus anciennes, l’Indochine ou la 2e guerre mondiale, puissent en etre la cause ! Et pourtant…
Des faubourgs d’Alger au tresor des nazis, du delta du Mekong aux lacs autrichiens, de New York au camp des oublies, Clovis, egal a lui-meme, va parcourir le monde et relire l’Histoire afin de demeler ce sac de noeuds aux racines obscures !
Mais quel est donc le lien entre les piliers du Beau Bar, ces virils baroudeurs et la Madone de Botticelli ?

… Maurice GOUIRAN s’insurge, se revolte, et transcrit sa rage face aux derives de l’Histoire a travers ses intrigues, ses romans… noirs… forcement noirs… PG

  • Les courts extraits de livres : 02/11/2008

Lundi 6 aout, l’Estaque

– Oh ! Clo, tu me fais ca bien, he ! Tu deconnes pas. Fais voir un peu…
L’ancetre est mefiant comme c’est pas possible. Je sens qu’il jette un oeil inquisiteur, par-dessus mon epaule, sur le mortier de marbre de Carrare, avant d’egrener son chapelet :
– Le gros sel… Voueille… Le poivre moulu… Voueille… L’ail… Voueille…
J’ai horreur qu’on se pointe dans mon dos pour epier ce que je fais. Je me retourne brusquement :
– Dis, Biscottin, tu m’invites, je me braque une partie de la bouffe et toi, tu trouverais a redire ?
– Non, c’est pas ca, mais j’aime bien que les choses elles soient faites dans les regles de l’art.
– Je les connais tes regles de l’art ! Tu me les as repetees cent fois chez Leon !
Il hausse les epaules :
– On sait jamais… Et pas d’oeuf, he… Tu me mets surtout pas d’oeuf dans la rouille !
– Tu deviens maniaque.
– C’est pas vrai, mais j’aime que les choses soient faites comme elles doivent etre faites. Et si on commence par negliger la bouille et la rouille, qu’est-ce que ca sera pour le reste !